Green Day critique la "culture des fusillades"

Green Day a de la rage à revendre. Il y a quatre ans, la formation punk rock se lançait le défi de sortir trois albums en l'espace de trois mois. Logiquement baptisée ¡Uno!, ¡Dos! et ¡Tré!, cette trilogie avait été décrite comme un projet "power pop rock garage épique".

Un concept pas très clair...

Aujourd'hui, le leader du groupe Billie Joe Armstrong se montre très critique envers son travail. « Il n'y avait aucune direction. »

Plus révolté que jamais, Green Day entend donc faire vrombir les décibels sur son nouvel album. Baptisée Revolution Radio, la galette sera disponible le 7 octobre prochain. D'après Billie Joe, le disque reflétera la violence actuelle qui gangrène les États-Unis.

Tapageur et baigné de guitares hurlantes, son premier extrait Bang Bang se veut une critique de la "culture des fusillades" qui éclatent dans le pays et du "narcissisme sur les réseaux sociaux". Il s'accompagne d'un clip traduisant en images cette volonté de s'affirmer par les armes.

Tandis que le groupe s'égosille dans un party qui bat son plein, trois braqueuses masquées dévalisent une banque. Elles sont par la suite accueillies comme de vraies héroïnes, en faisant voler les billets verts dans tous les sens...

Commentaires

Ça vient d'arriver!