Adele se confie sur sa dépression post-partum

Adele est sur la couverture de l'édition du mois de décembre du magazine Vanity Fair.

La célèbre chanteuse a révélé avoir souffert d'une dépression post-partum après la naissance de son fils Angelo, en 2012. Un moment qui a bouleversé son existence. Elle s'est confiée avec beaucoup d'émotions:


Vous aimerez aussi :
Cœur de pirate s’ouvre sur son trouble alimentaire post-accouchement
Drew Barrymore a souffert d’une depression post-partum
12 vedettes d’ici qui ont souffert d’une maladie mentale


«Ma connais­sance de la dépres­sion post-partum est le senti­ment profond de ne pas vouloir être avec votre enfant. Vous êtes tout le temps inquiète du mal que vous pour­riez lui faire, et vous crai­gnez que vous ne fassiez pas un bon travail. Pour­tant, j'adore et je suis obsé­dée par mon enfant. Je me sentais juste très insuf­fi­sante pour lui et j'avais l'impres­sion d'avoir pris la pire déci­sion de ma vie.»

 

 

Une photo publiée par @adele le

-Advertisement-
 
x

 

Adele est aussi revenue sur la réduction de sa consommation d'alcool. Elle se limiterait maintenant à deux verres de vin par semaine. La vedette a également avoué avoir arrêté de fumer.

L'interprète de Hello terminera sa tournée mondiale le 21 novembre prochain. Elle a précisé vouloir prendre une pause à durée indéterminée pour pouvoir passer plus de temps avec sa famille.

Le nouveau numéro du magazine Vanity Fair sera en vente partout à la fin de la semaine.

 

 

Une photo publiée par @adele le

Commentaires

Ça vient d'arriver!