Wonder Woman banni au Liban à cause de Gal Gadot

Le film Wonder Woman ne sera pas diffusé au Liban parce que son actrice principale, Gal Gadot, est Israélienne. 

Le ministère de l'Intérieur a décidé d'interdire le film sur son territoire, suite à une recommandation du bureau de boycottage d'Israël au sein de la Ligue arabe, dont fait partie le Liban. 

Le groupe de pression anti-israélien Campaign to boycott supporters of Israel in Lebanon avait lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour que le film soit banni. 

Ils ont réagi sur Facebook après avoir appris la nouvelle : «Félicitations à toutes les personnes dignes au Liban, vive le boycott, vive la résistance.»

En une nuit, toutes les affiches du film ont été retirées des rues de la ville. Le film devait y prendre l'affiche hier.

Le film Wonder Woman sera tout de même à l'affiche dans plusieurs autres pays arabes, dont l'Algérie, l'Égypte et la Tunisie.

En 2014, Gal Gadot avait déjà défendu l'offensive meurtrière israélienne contre la bande de Gaza sur les réseaux sociaux :

«J'envoie mon amour à l'ensemble des citoyens israéliens, en particulier à ce shommes et ces femmes qui risquent leur vie pour protéger ma patrie contre les actes horribles menés par le mouvement islamiste Hamas, qui se cache comme des lâches derrières les femmes et les enfants.»
 


Gal Gadot est née tout près de Tel-Aviv. Elle a déjà effectué un service militaire obligatoire pendant 2 ans où elle été instructrice de combat pour les jeunes recrues de l'armée israélienne.

Wonder Woman est à l'affiche partout au Québec aujourd'hui. Irez-vous voir le film?
 

Commentaires

Ça vient d'arriver!