Coco a peur de mettre bas

Mes hommages.

Pour le gratin comme pour la petite gens, certains jours de septembre sont porteurs de GRANDS STRESS.

Même Liz', incapable de simplement jouir du bonheur d’avoir très froid dans une chaise de rotin, ne peut se résoudre à ne pas se racler le fond de bourse dans l’espoir de trouver quelque menue monnaie pour payer des culottes longues à son fils qui s’exhibe le vulgaire de la rotule comme s’il avait été élevé chez les pourceaux.

Beau temps pour avoir les genoux à l'air

Mais au-delà des tracas de la Queen, se cache aussi un oisillon beaucoup plus accablé par le stress, mais surtout la nativité.

Et cette délicate fleur s’incarne en mon personnage favori du grand Hollywood, ce temple de raffinement prénommé, sans artifices, Coco.

Un petit matin tout simple

Fière épouse de Ice-T, sinistre rappeur recyclé en comédien haut de gamme dans Law and Order, Coco m’ensorcèle le quotidien depuis plusieurs années avec de délicats portraits où elle célèbre entre autres la résurrection du Christ,

Célébrer la Pâques comme il se doit

L’importance de déjeuner,

Déjeuner, c'est important

Et son infatigable aptitude à mettre une fontaine en valeur.

Coco et l'art de mettre une chute en valeur

Comme vous l’aurez remarqué, la suave dame se cultive le grain et la courbe généreuse avec appétit, et se fait un devoir de nous les partager en photo au moindre toussotement de Pascal Yiacouvakis par temps brumeux.

C’EST SUPER.

Mais ce qu’elle trouve une petite affaire moins super, c’est que dans quelques mois, Coco accouchera d’un être humain. ELLE PORTE LA VIE. Et que son poupon n’ait pas les attributs de cette fraise du Québec à sa sortie du pelvis maternel...

Le pelvis maternel

... n’est étonnamment pas son premier souci.

Comme elle le confiait plutôt au prestigieux magazine In Touch Weekly, Coco souhaite plus que tout au monde voir sortir autre chose que du glitter de son bas-ventre.

 

ELLE REFUSE SIMPLEMENT D'ACCOUCHER.

 

“If I could avoid actually giving birth, I’d probably have like five children. This makes people laugh, but I’m very petite down there. I’m prepared for pain, I just don’t want to go through all the dramatics of ripping.”

« Si je pouvais éviter d’accoucher, j’aurais probablement cinq enfants. Ça fait rire les gens, mais je susi très PETITE, ici-bas. Juste là, là. Je suis prête pour la douleur, mais je n’ai pas envie de vivre tous les drames du déchirement »

 

« Les drames du déchirement » (ou le prochain épisode de Mémoires vives).

L'angoisse du bigorneau qui s'éventre sans demander son reste.

L'envie d'une naissance qui fait tout doux comme un deux-pièces en ratine.

Je saisis.

Il n’est en effet pas faux d’affirmer que donner la vie, c’est achalant dans le fond de culottes. Mais il n'est pas faux, aussi, d'affirmer QU'IL VA FALLOIR QUE ÇA SORTE UN MANNÉ, c't'histoire-là.

Malgré tous ces cris et ces pleurs étouffés dans un oreiller de satinette, je ne suis pas le moindrement inquiète pour Coco; la louve trouvera certes un moyen d’engager une pauvresse pour déchirer à sa place.

Ou, à tout le moins, s’arrangera pour qu’une très jolie femme perde ses attributs faciaux en ouvrant le petit cadeau spécial que Coco lui aura offert, juste à côté de ses étriers (pour ne rien manquer du spectacle), afin de ne pas être la seule à se défigurer la pêche pendant l'accouchement.

Une petite surprise

En attendant, comme je n'y connais rien en matière de raccommodage de bloc honteux (LE BLOC HONTEUX, CE TERME), je te conseille, Coco, t'en remettre à  Janice Dickinson, qui affirme sans détour que se stuffer les poches arrières de kleenex aide à la grosse commission.

Cette Janice Dickinson, toujours pleine de ressources

Ce sera tout.

La bise.

Commentaires

Ça vient d'arriver!