James Franco accusé d'inconduites sexuelles par 5 femmes

James Franco est accusé de comportements sexuels inappropriés par 5 femmes. Les victimes se sont confiées au Los Angeles Times dans un article de fond qui met en lumière les inconduites du célèbre acteur.

Celle qui mène le groupe se nomme Sarah Tither Kaplan. Elle raconte que James Franco a été comme son mentor et lui a donné la chance de jouer dans plusieurs de ses productions. Cependant, à chaque fois, elle devait signer une entente de nudité complète et s’est souvent retrouvée dans des situations où elle était extrêmement mal à l’aise:

« Plusieurs autres femmes ont été sélectionnées pour jouer dans une scène avec James Franco, où il simulait de faire du sexe oral à chacune d’elle. À chaque fois, il a enlevé le protecteur de plastique qui couvrait leurs vagins et a continué de simuler du sexe oral sans protection. Par la suite, on nous a demandé d’être seins nus dans une scène qui n’était pas dans le scénario et de danser autour de Franco avec des crânes d’animaux sur la tête. Une actrice a dit non et elle s’est fait renvoyer le lendemain. »

Sarah Tither-Kaplan (Christina House / Los Angeles Times )

Sarah Tithler-Kaplan a ajouté que James Franco était entré en contact avec elle après l’affaire Weinstein afin de s’excuser de son comportement.

Malgré cette ouverture, elle garde une vision sombre de celui qui vient de remporter le Golden Globe du meilleur acteur :

« J’ai l’impression qu’il y avait un abus de pouvoir, et qu’il y avait une culture d’exploitation des femmes non-célèbres, et une culture des femmes jetables, qu’on peut remplacer [...] J’ai compris très rapidement que, OK, on ne peut pas dire non à ce gars-là. »

Une autre femme, une jeune scénariste, commençait à fréquenter James Franco en 2016 quand il l’a forcée à avoir du sexe oral avec lui dans sa voiture.

Parmi les autres victimes, 2 étudiantes de l’école de jeu Studio 4, fondée par l’acteur, ont raconté qu’il promettait des rôles à toutes celles qui acceptaient de tourner des scènes de sexe ou d’enlever leur chandail devant la caméra.

De son côté, James Franco a déclaré ceci lors d’une entrevue télévisée mardi soir :

« Regardez, je suis fier de prendre les responsabilités de tout ce que j’ai fait dans ma vie. J’ai besoin de le faire afin d’être bien avec moi-même. Les choses que j’ai entendues viennent de Twitter et ne sont pas vraies. Mais je soutiens totalement les gens qui osent prendre la parole et sont capable de dénoncer parce qu’elles n’ont pas pu le faire pendant trop longtemps. Alors je ne veux pas les empêcher de parler. »

Les avocats de James Franco ont défendu l’acteur alors que les témoignages des victimes sont appuyés par plusieurs témoins.

Une histoire à suivre... 

Commentaires

Ça vient d'arriver!