Julie Bélanger a touché le fond

Julie Bélanger s'est ouvert sur un chapitre très sombre de sa vie, aujourd'hui! 

La belle animatrice a vécu une période difficile, en 2008, et a dû se rendre dans un centre de réhabilitation afin de suivre une thérapie d'une semaine.

Sans mettre de terme exact sur le trouble dont elle souffrait, Julie Bélanger évoque le « burnout » et parle du vin qu'elle « se tapait à chaque soir » avant de se prendre en main. 

La star a raconté le tout dans un billet de blogue publié aujourd'hui. En voici un extrait : 

« Je savais que j’avais besoin d’aide. Je savais que le vin que mon chum et moi on se tapait à chaque soir était devenue une bouée, une façon de ne pas sombrer, le seul moyen de décompresser après le stress imposé à chaque jour, de souffler enfin calmement. Ça n’avait plus de sens. Je ne me reconnaissais plus. Je pleurais à un rien, je m’enrageais à un rien, j’avais la fleur de peau écorchée vive. Je devais absolument faire quelque chose.

[...] Je pense qu’on a tous pleuré. Ou presque. Des écorchés vifs qui avaient besoin d’aide. Mais, malgré tout, chacun était attachant, touchant de vérité. J’arrivais à ne pas juger, à me rendre compte que la souffrance ne se mesure pas, qu’elle ne se hiérarchise pas. Parce qu’au début, j’avais tendance à me dire que je me plaignais le ventre plein. »

 

L'excellent texte complet de Julie Bélanger est à lire sur son blogue personnel.

 

*** Suite à son texte bien personnel sur les moments difficiles de sa vie, Julie a décidé de répondre à la couverture médiatique par un autre texte que nous vons invitons à aller lire sur son blogue : Petite tempête dans un verre d'eau.
 

Commentaires

Ça vient d'arriver!