ADISQ : Klô Pelgag répond aux critiques de Mario Pelchat!

Klô Pelgag a été sacrée Interprète féminine de l'année dimanche soir au Gala de l'ADISQ

Sa victoire n'a pas plu à Mario Pelchat, qui ne s'est pas gêné pour critiquer l'auteure-compositrice-interprète, en entrevue à Radio-Canada. Ce dernier a affirmé que c'était injuste que «quelqu'un qui n'a pas tourné de l'anée, dont on n'a pas entendu parler du tout, dont les salles étaient vides» remporte un prix aussi prestigieux. 

Rappelons que le populaire chanteur avait également critiqué l'ADISQ l'an dernier, affirmant que le groupe 2Frères aurait du remporté le prix du Groupe de l'année, qui avait été gagné par Les Soeurs Boulay.


Klô Pelgag et Patrice Michaud

Karine Paradis



Klô Pelgag a répondu aux critiques de Mario Pelchat dans un message publié sur sa page Facebook officielle

«Je répète souvent que la musique ce n'est pas un concours. Il faut même parfois se le rappeler à soi-même. La musique c'est de la musique, il y en a pour tout le monde et plus on est curieux, plus on est susceptible d'en trouver qui colle à notre âme et à notre coeur. Moi je donnerais un prix à toutes les personnes qui persévèrent, qui se respectent, dont le but premier n'est pas de monnayer ni d'imiter, mais de surpasser les limites de l'imaginable en création. Je donnerais une médaille à tous les musiciens-accompagnateurs qui vivent la réalité du 'terrain' avec nous. À tous les acteurs du milieu qui persévèrent sans qu'au bout du compte, il n'y ait nécessairement le bénéfice de la reconnaissance. ÇA c'est remarquable. (Et par ailleurs je donnerais un château en Espagne à tous les enseignants/enseignantes du Québec qui travaillent dans des conditions parfois précaires et qui font tout ça sans avoir recours aux ressources nécessaires. Vous êtes les vrais héros.) La jalousie, c'est déjà gênant dans l'intimité. Imaginez à quel point elle est gênante quand elle est exhibée dans un journal. Bref, Guylaine Tanguay, Debbie Lynch-White, Andreanne A. Malette, Isabelle Boulay, vous êtes merveilleuses. Vous méritiez toutes un trophée, comme chaque personne nommée ou oubliée. Nous sommes des femmes dans un milieu d'hommes. Peu importe nos différences, nos rêves et nos aspirations, soyons solidaires les unes avec les autres et ne donnons pas raison à cette légende qui voudrait que l'on incarne cette compétition qui nous dessert tellement. On n'est pas obligé de se comprendre parfaitement pour s'aimer. Pis moi j'aime encore plus les choses que je n'avais pas comprises dès le début.»



 

Ça vient d'arriver!