Florence + The Machine s'époumonne par la danse

Florence + The Machine dévoile le sixième chapitre de son odyssée graphique. La chanteuse britannique danse à travers la nuit dans le clip spirituel de Delilah, nouvel extrait de How Big, How Blue, How Beautiful.

Cet album, Florence + The Machine a souhaité l'illustrer à travers une série de clips cinématographiques construits comme de véritables court-métrages. Après What Kind of Man, St. Jude, Ship To Wreck et le diptyque Queen of Peace/Long & Lost, le collectif vient de mettre en ligne le clip de Delilah, un morceau à la structure atypique.

L'artiste y explore de nouvelles tonalités dans les aigus et calme un peu ses ardeurs dans l'interprétation, tout en retenue.

Longue de six minutes, la vidéo est à la fois une ode à la spiritualité et à l'amour, de soi et des autres. Dans un motel à la tombée de la nuit, Florence Welsh tente de se réconcilier avec elle-même, tandis qu'elle évolue dans ce décor nocturne en faisant corps avec les voisins qu'elle croise, dans des enchainements chorégraphiés de toute beauté.

Comme toujours, un soin très particulier a été apporté à l'esthétisme de la réalisation, qui alterne entre plans aériens et zooms sur le regard profond de la chanteuse.

Commentaires

Ça vient d'arriver!