Un retour très politisé pour Gorillaz

C'est ce vendredi 20 janvier que Donald Trump fera officiellement son arrivée à la Maison-Blanche. L'investiture du 45e président du pays se fait néanmoins dans la douleur, tant la personnalité de l'ex-magnat de la finance fait débat. Plusieurs artistes montent au créneau pour prendre position. Et parmi eux, un groupe dont le retour est attendu comme le messie : Gorillaz !

On le sait depuis des mois déjà, la bande virtuelle planche sur un nouvel album, six ans après The Fall. Chose promise, chose due, le premier single est enfin entre nos mains !

Baptisé Hallelujah Money, ce titre expérimental aux reflets gospel et électroniques est le fruit d'une collaboration avec le chanteur britannique Benjamin Clementine. Sa sortie en ces temps sombres n'est évidemment pas due au hasard. Son texte comme son clip, très politiques, constituent une violente charge contre Donald Trump.

Benjamin Clementine y dénonce de son timbre suave le rêve promis par le président américain à ses votants, et évoque le fameux mur qu'il souhaite construire pour empêcher les Mexicains de fouler le sol américain. Des images apocalyptiques se succèdent derrière l'artiste, qui n'hésite pas à brandir ironiquement une bible dans le décor recréé de la Trump Tower...

Commentaires

Ça vient d'arriver!