ENTREVUE: Michel Pagliaro revisité

Je suis certaine que si je vous dis Michel Pagliaro, vous pensez immédiatement à plusieurs de ses succès. Mais, après cette semaine, vous pourrez penser à ses pièces dans une toute autre version, soit celle de Patrice Michaud, Alexandre Désilets ou encore Mara Tremblay et Sunny Duval

Et quand je dis toute autre version, c'est vraiment le cas. Les artistes de la nouvelle génération se sont appropriés onze chansons de Pag pour nous les offrir à leur sauce, comme on dit. «Je savais que j'allais respecter la mélodie et les textes de J'entends frapper, mais on s'est amusé à déconstruire les arrangements. On s'est éloigné du côté blues-rock pour l'entraîner dans un univers rock-rock,» m'a expliqué Rémi Chassé avant d'ajouter à quel point il était content de s'être fait proposer LA pièce du répertoire de Michel Pagliaro. «Mais il y avait un ligne à ne pas franchir. Je ne voulais pas l'adoucir... donc on s'en est donné à coeur joie, sans dentelle.»

Même concept chez Karim Ouellet, qui a apposé le texte de la chanson Si tu voulais à un son hip-hop. «C'est la pièce que j'ai choisie. C'était celle qui me permettait de faire ce que je voulais comme ce n'est pas un de ses plus gros hits. Je n'aurai pas pu déconstruire J'entends frapper autant que ce que j'ai fait,» m'a avoué l'auteur-compositeur-interprète, le sourire aux lèvres. Et outre cette liberté, qu'est-ce qui lui a plu? «J'aime les textes de Michel Pagliaro. Je trouve que certains aspects de nos textes se ressemblent... Je sais que ça ne s'entend sûrement pas, mais quand j'écoutais ses chansons, je me disais souvent Ah, à la prochaine ligne, je mettrai ce mot pour conclure la rime. Et souvent, c'était le mot qui arrivait! J'aime son style d'écriture.»

Alexandre Désilets a aussi repris une chanson un peu plus méconnue, intitulée M'lady

Joseph Edgar s'est pour sa part vu proposer la pièce L'Espion - bien oui, comme son succès Espionne Russe. «On m'a offerte la chanson avec un sourire en coin à cause du titre, mais c'est la pièce que j'aurai choisie. C'est cette chanson qui m'a permis de découvrir le répertoire de Michel Pagliaro et qui m'a ouvert à la musique en français,» m'a expliqué l'artiste originaire de Moncton. «Je vois Pag un peu comme le Neil Young québécois. Il a fait des chansons de tous les genres, parfois acoustiques ou plus rock. Je pense que c'est quelqu'un qui est demeuré intègre.»

Et, en terminant, qu'est-ce qu'en pense le principal intéréssé? «J'aime l'idée que les artistes qui ont été sélectionnés pour participer au projet sont de véritables créateurs. Ils chantent, ils composent, ce sont des auteurs... Ils ont vraiment sû s'approprier mes chansons et c'est ce qui fait en sorte que toute la patente est belle,» m'a avoué Michel Pagliaro. «Le but était de leur donner carte blanche et c'est pourquoi je n'ai pas été impliqué dans le processus. Mais je suis heureux de voir que les artistes se sont amusés en reprenant mes chansons, c'était le plus important. Après, je trouve que le résultat de ce disque-hommage est vraiment sympathique.»

Pag revisité sera disponible le 6 novembre. 

Commentaires

Ça vient d'arriver!