The Weeknd en mode psychédélique

The Weeknd joue sur plusieurs tableaux. Le succès planétaire de Starboy, numéro un dans 14 pays, dont le Canada et les États-Unis, a lancé avec brio l'exploitation du troisième album du chanteur qui porte le même nom.

Arraché à 350 000 exemplaires lors de sa sortie, le disque est désormais défendu par deux singles distincts. Avec sa production fiévreuse, Party Monster se destine aux radios urbaines tandis que I Feel It Coming, autre collaboration explosive partagée avec Daft Punk, s'illustre sur un registre funk des plus entêtants.

Il ne manque plus qu'un clip pour lui permettre d'entamer sa carrière visuelle, mais The Weeknd a préféré d'abord doter Party Monster d'une vidéo digne de ce nom. On y retrouve les ingrédients essentiels de l'univers moite de The Weeknd, à savoir la drogue, la spiritualité et les femmes.

Construit comme un trip psychédélique, le clip use et abuse de couleurs saturées pour donner l'illusion d'être sous influence. Les images, furtives, laissent apparaître une voiture de course, une pluie de néons, des flammes, des paires de fesses et le pendentif en forme de croix qu'il arbore sur la pochette de l'album.

Le résultat, fourni dans un emballage foutraque, est tout de même sublime.

Commentaires

Ça vient d'arriver!

Recettes

Découvrez fraichementpresse.ca