Serge Postigo réagit aux critiques de Safia Nolin

Serge Postigo a réagi aux critiques de Safia Nolin à propos de son discours de remerciement au Gala de l'ADISQ, dimanche dernier. 

Lorsque le metteur en scène est allé chercher son prix pour son excellent travail sur la production Mary Poppins, il a adressé l'affaire Rozon. Il a précisé qu'il était important de faire la différence entre celui qui a commis les agressions et les nombreux employés de Juste pour rire qui n'ont absolument rien fait. 

M. Postigo a expliqué dans l'émission Sophie Sans Compromis à BLVD de Sophie Durocher hier : «J'aurais trouvé ça dénigrant pour le courage des victimes d'aller chercher un prix pour une production produite par Juste pour rire et de faire fi de ce qui s'est passé, de ne pas le mentionner.»





Safia Nolin a confié à La Presse que Juste pour rire était «une compagnie pourrie de l'intérieur, qui dit aux victimes de se fermer la gueule depuis des années». 

Elle a aussi dit : «Défendre ça devant tout le monde, à la télévision, dans un gala où il y a des femmes qui sont sorties publiquement dire qu'elles avaient été victimes... Pour moi, c'est trop de dire ça, ça n'a pas sa place.»


Safia Nolin

CP Images


Serge Postigo a réagi aux critiques de Safia Nolin : «Je la comprend tellement. Elle a raison. Je la comprend. C'est le même réflexe qu'on a tous, de vouloir anéantir le geste et l'homme qui l'a posé et tout ce qui pourrait représenter à la fois ce geste et cet homme.»

«Safia quand elle parle de Juste pour rire, moi je traîne autour de Juste pour rire depuis 1999. Je ne l'ai jamais vu là moi, je ne l'ai jamais vu dans les bureaux, à ce que je sache, je ne suis pas sûr qu'elle a travaillé pour Juste pour rire. Elle dit que c'est une compagnie "pourrie de l'intérieur", j'imagine qu'elle est déjà venue à l'intérieur de cette organisation-là. Parce que sinon malheureusement, Safia, ce qu'elle fait, elle fait précisément ce que les gens ont fait l'année dernière avec elle. Elle juge sur les apparences. Elle nous a prouvé que c'est très très mal de faire ça.
»

«Il faut faire attention à ce qui a sa place dans un gala et ce qui n'a pas sa place. (...) Elle est la porte-étendard du fait de revendiquer "voilà, moi je suis et je pense ceci alors je me comporte, je m'habille et je parle comme je suis". Ben il va falloir que Safia Nolin accepte que les autres aussi aient le même droit qu'elle.»

Vous pouvez écouter l'entrevue de Serge Postigo avec Sopie Durocher ici.

Commentaires

Ça vient d'arriver!

Recettes

Découvrez fraichementpresse.ca