Sophie Durocher répond à des propos misogynes

Sophie Durocher a décidé de répondre aux propos misogynes de l'animateur de radio Gilles Parent, aujourd'hui!

Alors qu'il était en ondes au FM93, ce dernier a lancé ceci : 

« Le problème, c'est que la plupart du temps, dans les affaires publiques, quand j'écoute des filles, pour moi, c'est un turn off presque partout. »

Vous l'aurez deviné, cette phrase a créé toute une controverse. Pour Sophie Durocher, ce genre de propos n'est pas nécessairement quelque chose de nouveau car elle se fait souvent critiquer parce qu'elle émet son opinion dans sa chronique du Journal de Montréal.

Dans son billet d'aujourd'hui consacré aux paroles de Gilles Parent, la star québécoise explique qu'il est très dur pour une femme de faire valoir ses idées dans les médias : 

« Une femme d’opinion va se faire traiter de «mal baisée», elle va recevoir des photos de pénis en érection, se faire dire qu’elle a du sable dans le vagin, se faire menacer de viol et se faire dire que c’est sûrement son chum qui écrit ses chroniques. Vous trouvez que j’exagère? Même Patrick Lagacé, qui joue les âmes sensibles dans ses textes et à la télé, m’a déjà accusée de n’être que 'la copie conforme' de mon mari. »

 

Sophie Durocher a ajouté qu'au moins, toute cette controverse aura permis qu'on parle de la place des voix féminines à la radio et à la télévision au Québec.

Commentaires

Ça vient d'arriver!