Entrevue: Frédérique Dufort nous parle de son tout premier livre, Fais-le pour toi!

Écrire un livre: CHECK sur la bucket list de vie de Frédérique Dufort!

Frédérique rêve de ce projet depuis ses 14 ans, lorsqu’elle a elle aussi franchi le cap de cette période marquante qu'est l'adolescence. Aujourd'hui âgée de 22 ans, la sympathique comédienne (TactikUnité 9) nous dévoile son tout premier livre, Fais-le pour toi! aux Éditions de la Bagnole, juste à temps pour la rentrée scolaire. Rempli de conseils, de témoignages et d’anecdotes personnelles, ce livre est le guide de survie parfait pour faire face à l'adolescence, tout en développant sa confiance en soi! 

«Dès que tu ouvres la porte à la communication et au dialogue, c'est là que tu vois à quel point il y a des choses à régler... j'en parle d'ailleurs en conférence! Avec mon livre, je veux aussi que ça crée une discussion entre les parents, les enfants, les enseignants, les jeunes... les jeunes entre eux surtout, qu'ils réalisent des choses. Je le fais aussi de façon directe, j'essaie un peu de l'expliquer. C'est que oui, je suis ben smath, je suis une amie et je suis ben le fun, mais en même temps, je vais te dire les vraies affaires, que tu veuilles les entendre ou pas, parce que je peux. Le livre, je l'ai fait pour ça! Je ne suis pas douce et gentille tout le long. Je dis que ça se peut que tu t'fasses mal pis que tu te plantes, pis que si tu as à te planter, apprends à te relever comme il le faut. Et je vais te montrer des trucs pour te relever, mais sois conscient... Tes amitiés, choisis-les bien. Sois conséquent dans tes décisions d'amitié, si quelqu'un est par exemple hypocrite avec toi, garde-le loin de toi. T'sais, il y a tout le temps la petite logique et le côté un peu cru, parce qu'on filtre beaucoup trop ce qu'on écrit, alors je voulais garder ce côté-là réel. C'est tout le temps de ramener la réalité et de dire que «OK. Il n'y a pas de filtres, pas de pression, rien». On dit juste les vraies affaires. C'est comme les parents qui complimentent toujours leurs enfants en disant qu'ils sont donc fins... mais finalement, quand il y a une altercation ou quelque chose à l'école, ce n'est pas si sweet... Le langage change aussi. C'est de mettre les points sur les «i» pour les deux générations je pense», m'a confié Frédérique en entrevue.
 

 

Apprendre à faire les choses pour soi plutôt que dans le but de plaire aux autres. Comprendre la différence de chacun pour mieux l'accepter. Gérer notre stress dans une ère où la pression est aussi réelle que virtuelle. Expliquer l'écart si important entre notre génération et celle de nos parents. Qu'il soit question de trouver sa place, de faire face à l'intimidation, de réaliser qui sont nos vrais amis ou de travailler sur soi pour apprendre à se faire confiance, ce livre s'adresse à l'adolescent que tu es, seras ou as déjà été. Mon petit frère, mon idole à moi, celui dont je parle avec énormément de fierté, aura une place bien spéciale à mes côtés. C’est lui qui m’inspire tous les jours et je crois qu’à travers mon écriture, il saura vous inspirer aussi. Comme il le dit si bien : Allez ! Fais-le pour toi! En librairie dès le 23 août.

Une publication partagée par Frédérique Dufort (@frederiquedufort) le


Il est son inspiration de tous les jours, mais aussi l'amour de sa vie: l'énergie contagieuse du petit frère de Fred l'a aidée à chaque étape de son projet!

« Même s’il est différent, je sais à quel point je suis chanceuse. Dans le chapitre sur la différence, je parle de quelque chose qui a été très dur à aborder pour moi... On parle souvent de la perception des parents des enfants autistes, mais la perception de la jeune de son âge dont le frère est autiste, non... Tu arrives à l'école et le monde le voit, ce n'est pas la même chose. C'est important un peu parler de cette facette-là: que c'est correct, des fois, de dire que t'as déjà eu honte... Je pleurais en l'écrivant, parce que je me disais que j'étais horrible... mais c'était normal! Je me suis déjà demandée: «Pourquoi n'ai-je pas un frère normal? Pourquoi il n'est pas normatif? Pourquoi c'est moi qui aie le frère différent ou que ce n'est pas moi qui suis autiste? Qu'est-ce qui fait que c'est lui et non moi»? Donc, ce sont toutes ces questions-là que tu peux te poser. Et je pense que c'est bien de dédramatiser. Des petits frères et des petites soeurs ont peut-être honte d'emmener des amis à la maison parce que ça s'pourrait que le frère ou la soeur se mette à faire des crises et qu'il court partout comme une poule pas de tête, et qu'il fasse des bruits bizarres, et que tu fasses «bon, est-ce que je l'assume ou je ne l'assume pas»? Et à propos de ça, j'ai eu vraiment beaucoup de témoignages de parents qui disaient: «Hé, pour la première fois, ma fille assume»! Il y a aussi une nouvelle génération de frères et soeurs qui défendent leurs frères et soeurs différents! Et je suis comme... wow! En tout cas... Je pense que Philou peut apporter énormément aux gens! Il a un message, quelque chose à dire et je pense qu'à travers mon livre, je dis un peu son message et je le passe, parce que des fois j'ai l'impression qu'on se regarde et qu'il a tellement de choses à dire! Et j'aimerais donc tellement pouvoir les entendre parfois! C'est lui ma vieille âme! Mais il y a parfois des petits regards que j'arrive à attraper, où je sens qu'on se comprend et qu'il y a une connexion qui se fait. Être différent, c'est le fun et dans le fond, on est tous différents. Même si certains ont une plus grande différence, ce n'est pas grave et ce n'est pas parce que leur différence est plus visible que l'on devrait les pointer ou les juger. T'sais, toi t'es peut-être aussi différent à ta façon. C'est le fun d'être weird, ce n'est pas quelque chose de négatif. On est tous un peu bizarres des fois! C'est qu'ils enlèvent toujours le filtre que nous avons trop souvent peur de ne pas mettre, par peur de choquer ou quoi que ce soit. Maudit que leur vie est le fun dans le fond! Ils font ce qu'ils veulent et tout se passe maintenant, et après ils passent à autre chose. Tout est dans le présent. En-dedans, ils doivent avoir une grosse bulle de bonheur!»

Avec cet ouvrage, l’auteure souhaite également créer une communauté et un mouvement rassembleur. En effet, le site Web faislepourtoi.ca a été lancé en même temps que le livre!

«Les jeunes pourront s’exprimer en y partageant leurs propres expériences, ça va être une plateforme pour ça. Et je suis vraiment contente, parce que les gens embarquent à fond! C'est une belle petite fierté! Je crois qu'il faut en parler plus de ces plateformes-là. C'est ça que je trouve beau. L'écriture est un très bon échappatoire et c'est libérateur! Il y a des adultes qui écrivent aussi pour témoigner de certaines histoires qui sont très belles... comme des gens qui ont été dans la rue, et qui sont sorties de là, et qui m'ont dit: «À cet âge-là, j'aurais eu besoin de quelque chose comme ton projet pour m'expliquer dans mes mots à moi ce que j'aurais voulu comprendre. Mais que je n'ai jamais compris». Je me suis dit «WOW». T'sais, ces gens-là ont 35-40 ans. C'est vraiment une plateforme où il va y avoir de l'information bonis. Je veux que ce soit un endroit de partage. C'est là-dessus qu'il va y avoir les événements pour ma tournée pour les livres, qu'il va y avoir des apparitions surprises, des citations à chaque semaine, des choses à faire (que j'appelle des "petites actions, grand bonheur"!). Dans des petites actions des fois tu retrouves le plus grand bonheur. Ce sont des suggestions de choses à faire pendant la semaine, par exemple: cette semaine, appelle tes grands-parents et prends de leurs nouvelles... parce qu'on ne prend pas souvent le temps de le faire... On peut dire je t'aime plus souvent, prendre le temps de faire quelque chose pour soi. C'est vraiment ces petits détails-là que j'aimerais amener. J'aimerais apporter du bonheur. Les gens vont s'inscrire par exemple à la liste d'envoi et à chaque semaine, en se réveillant le lundi matin, ils vont recevoir un courriel avec une citation, les articles de la semaine, des conseils, etc. Quand ça ira moins bien, la phrase va peut-être tomber pile-poil pour quelqu'un qui va se dire «Ah, j'en avais besoin ce matin»! Ça m'est arrivé souvent d'aller sur Internet, de voir une phrase et de me dire que j'avais besoin de ça, que j'avais besoin qu'on me le dise! Même si c'est quelqu'un que je ne connais pas, que c'est sur Instagram, j'avais besoin de me le faire dire, que ça va être correct et que ça va bien aller», ajoute Fred.

Qu’est-ce qui s’en vient pour Fred?

«Je le dis souvent: je suis très ouverte à travailler en télévision et cinéma, mais pour l'instant, ça n'a pas adonné. J'étais tellement contente avec mon projet: j'y ai mis beaucoup d'amour et j'ai foncé là-dedans! Il y a un film que j'ai fait avec Marie-Thérèse Fortin sur la prostitution juvénile, qui est en attente de subventions. Ça avait gagné beaucoup de partages sur les réseaux... mais, nous n'avons pas encore eu de nouvelles pour les subventions. J'ai pris énormément de temps pour mon projet de livre et ça va m'en prendre encore beaucoup, mais je m'ennuie de travailler et d'être sur un plateau. En ce moment, je suis sur Les dieux de la danse. Donc, c'est tout de même un petit retour en télé, d'une certaine façon, parce que j'ai du fun! Ça n'a pas de bon sens! C'est tellement un trip et on a tellement de plaisir! C'est dans mes projets aussi de faire un deuxième livre! C'est sûr qu'il y a encore beaucoup de choses à dire. Mais avec le temps, on va voir où ça va s'en aller. On va commencer par le premier... Disons que le premier a duré assez longtemps, mais le deuxième, c'est sûr et certain que je ne veux pas que ça prenne huit ans! (rires) Je ne revivrai pas une deuxième adolescence, non, ce n'est pas vrai! (rires) Une, c'est assez! Mais c'est sûr que j'aimerais qu'il y ait une suite à ce projet-là. En fait, j'ai beaucoup trop de projets en tête, mais je manque juste un peu de temps! (rires) Côté livre de fiction, j'ai déjà quelques ébauches de faites... Sinon, un deuxième livre dans le style de Fais-le pour toi!, ça serait vraiment important, car j'ai abordé certains sujets que je trouve importants, mais j'ai déjà une autre liste de sujets à aborder. Il n'y a rien de confirmé encore, mais c'est sûr et certain que le monde de l'édition va me revoir assez rapidement!», conclut-elle.
 

 

17:17 ~ Voici la couverture officielle de mon premier livre "Fais-le pour toi" ! Oui, c'est moi. Non, ce n'est pas une biographie, loin de là! Je lâche prise, le livre appartiendra désormais à celui qui le tiendra dans ses mains.  Fais-le pour toi, c’est un regroupement d’idées et de questions qu’on s’est tous déjà posées. Au départ dédié aux adolescents, je crois sincèrement qu’à sa façon, il saura rejoindre un public beaucoup plus large. Il s’adresse en fait à l’adolescent qui vit au fond de nous tous, peu importe notre âge. Ce petit être aux mille-et-une questions qui cherche à plaire aux autres plutôt qu’à s’aimer lui-même. Celui qui a besoin d’être rassuré et réconforté, mais aussi motivé à croire en lui pendant une période de sa vie où on il se sent incompris. Rappelons-nous que le contenu est plus important que le contenant! 😜 Et dans ce livre là, c'est toi qui seras important!

Une publication partagée par Frédérique Dufort (@frederiquedufort) le

Ça vient d'arriver!