Kim Rusk présente un documentaire sur les visages du TDAH en milieu scolaire

Au Québec, plus de 700 000 personnes ont un diagnostic du trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité, en plus de 10 700 nouveaux cas chaque année... ce n'est pas rien!

Kim Rusk a été diagnostiquée TDAH avec trouble de l’opposition alors qu’elle était âgée de 22 ans, mais du plus loin que l’animatrice se souvienne, ce trouble l’a toujours suivi! Avec son livre J’aime les TDAH, paru en 2017, Kim Rusk souhaitait inspirer et donner espoir à tous ceux et celles qui vivent avec cette différence, tout en démystifiant les différentes facettes du TDAH (Kim a aussi sorti une série du même nom sur Canal Vie).
 

Karine Paradis


Aujourd'hui, l'animatrice nous présente TDAH: Réussir autrement, un documentaire sur des gens inspirants impliqués dans la réussite d’élèves atteints d’un des troubles de l’enfance les plus diagnostiqués. À travers la quête et le regard de l’animatrice, une maman TDAH sensible à cette cause, le documentaire d’une heure (diffusé sur Canal Vie le 8 avril à 20h), explore les enjeux du parcours scolaire d’un enfant TDAH.

«Je suis extrêmement touchée de faire partie de ce beau projet! C'est un travail sur lequel on travaille depuis un an. Quand j'ai sorti mon livre sur le TDAH il y a deux ans déjà, avec des témoignages inspirants et des personnalités, je suis devenue un peu la porte-parole de ce trouble-là. Et j'ai senti que les parents avaient besoin d'avoir plus de réponses que juste un livre qui donnait de l'inspiration. Je me suis dit que j'avais une responsabilité là-dedans. On a décidé de diriger nos antennes vers l'angle scolaire, parce que c'est ce qui revenait extrêmement beaucoup concernant les parents. Ça m’a tout de suite replongé dans mes souvenirs, je me suis rappelée comment ça avait été difficile de suivre la cadence et les règles strictes à l’école. Maintenant, avec mon petit bébé que j'aime tant qui va un jour aller à l'école… Ouf! J'espère que l'école va avoir évoluée. Alors on voulait vraiment montrer ce portrait-là. T'sais, je suis un peu une guerrière moi dans la vie... Je me suis dit qu'on allait montrer que l'école n'avait pas évoluée, mais finalement, j'ai frappé un mur, parce que j'ai rencontré des professeurs extraordinaires... ils nous ont expliqué tellement l'évolution qui existe et qui, j'espère, va continuer de progresser pour les prochaines années. Ces enfants-là TDAH, je veux dire j'en suis une, et probablement que ma fille va l'être aussi, ce sont des enfants qui sont extrêmement originaux, qui ont du coeur, qui ont une drive, qui ont quelque chose à dire. Ils sont dans la lune, mais ils ne sont pas nulle part. Ils sont quelque part, dans leur tête, ils sont bien, ils sont peut-être en train de penser au prochain remède pour vaincre un cancer... On ne le sait pas! Alors il faut les laisser évoluer, il faut les encadrer et les encourager pour leur permettre de réfléchir autrement. Sincèrement, j'espère que ce projet-là va nous permettre d'évoluer et j'espère que les médias vont en parler le plus possible, parce que je pense qu'on a fait un bon step vers l'avant en présentant ce documentaire-là», nous confiait Kim en entrevue lors du visionnement.
 

Karine Paradis


Le TDAH a plusieurs visages et la plupart des enfants touchés éprouvent de la difficulté à apprendre dans un environnement scolaire classique. Dans le documentaire, des enseignants, intervenants, spécialistes et parents proposent des idées qui serviraient l’ensemble des élèves, qu’ils soient en difficulté ou pas. Augmenter les périodes d’activité physique, obtenir des outils technologiques et adapter les apprentissages aux besoins des élèves en sont des exemples. Toutefois, changer les pratiques dans les écoles exige plus de ressources (que ce soit pour acheter des vélos stationnaires pour glisser sous les bureaux, des balles anti-stress ou des casques d'écoute pour préserver les enfants dans leur bulle) et une ouverture d’esprit. Enfin, le TDAH prend ici une dimension humaine avec les témoignages touchants d’enfants et d’artistes tels que Mélanie Maynard, Rosalie Bonenfant et Jean-François Breau (on découvrira d'ailleurs un JF totalement ému alors qu'il va faire les tests pour savoir s'il est ou non TDAH).

«On en voit de plus en plus des professeurs qui décident de faire des classes flexibles, c'est-à-dire par eux-mêmes d'enseigner la matière d'une façon différente. Ce sont des changements relativement assez faciles, enlever les pupitres et défaire cet espèce d'enlignement-là très industriel d'enfants à qui on fournit de la matière et qui apprennent un peu machinalement, sans interactions. Dans d'autres cas encore plus poussés et extrêmement inspirants, c'est tout l'enseignement de type magistral qui a été revu afin de stimuler au max les jeunes! Dans ces classes flexibles-là, les TDAH sont stimulés de façons différentes de ce que le modèle d’enseignement classique propose et ils peuvent apprendre en bougeant… Ça fait VRAIMENT une grosse différence et ça me donne espoir pour ma fille, qui va sûrement faire face à ça plus tard!», ajoute Kim.

Voyez d'ailleurs quelques images du documentaire:


Parlant bébé, comment va la vie avec bébé Billie et papa Jérémie?

«J'ai tellement un bébé cool! Elle voit tout le monde, elle socialise... Elle est funny, elle est fine, elle ne pleure jamais... Je ne suis pas là toute la matinée à cause de la radio, mais je reviens tôt, en avant-midi, pour être avec elle alors c’est parfait! J'ai accouché le 16 octobre dernier et le 1er novembre, on a eu notre maison Jérémie et moi. On avait du 1er novembre au 1er décembre pour s'installer. Le 1er décembre, on a déménagé dans notre maison à St-Bruno, et j'ai recommencé à travailler le 21 janvier. Mais là, on est installés, on est bien. On s'en va bientôt à Vegas juste nous deux, deux jours, la gardienne va s'occuper de notre bébé... On dort pas c'est clair! On est là 48h et on ne dort pas! Ça va être le fun!», nous dévoilait Kim, le sourire aux lèvres.
 

Karine Paradis


Kim a de l'énergie à revendre et des projets plein la tête. La belle planche d’ailleurs sur un nouveau livre, qui verra bientôt le jour!

«J'ai aussi un deuxième livre qui va sortir à l'automne, toujours avec des personnalités qui vivent avec le TDAH. Il y en a beaucoup plus qu'on ne le pense! C'est vraiment cool en fait. Je ne nomme pas de noms encore (rires)! On n'a pas encore de trucs signés, mais j'ai déjà des OK... en tout cas, ça va faire du bien! C'est encore avec Dominic Gagnon, qui est mon grand chum dans la vie. Le titre sera «J'aime les TDAH, tome 2»... Avec d'autres personnes qu'on connaît, qu'on voit dans l'actualité constamment, et qui vont nous inspirer à leur façon avec ce qu'ils ont vécu et comment ils l'ont vécu. On va toucher plus à l'aspect relationnel, parce que moi, là où j'ai un véritable enjeu avec mon TDAH, c'est dans mes relations de couple (antérieurement). Ça, je veux qu'on l'aborde. On va essayer de trouver d'autres petites particularités pour que les gens puissent avoir des outils aussi pour mieux vivre le TDAH en fait. Ça devrait sortir en septembre, à la rentrée scolaire

À suivre...
 

Karine Paradis

Karine Paradis

Karine Paradis
 

A lire aussi:

Sur le même sujet

Ça vient d'arriver!