Les Simone saison 2: Kim Lévesque-Lizotte nous dévoile tous les scoops!!!

*ATTENTION, spoilers!!! Si vous n'avez pas fini la saison 1 de Les Simone, ne continuez pas à lire!*

Tous les scoops de la saison 2 de Les Simone, c'est par ICI! J'ai eu le bonheur de m'entretenir avec l'auteure Kim Lévesque-Lizotte sur la deuxième saison TRÈS attendue de Les Simone, qui recommencera sur ICI Radio-Canada Télé dès le 13 septembre prochain (les 6 premiers épisodes sont disponibles dès maintenant en primeur sur ICI Tou.tv)... Si vous voulez tout savoir, continuez à lire!
 


Qu'est-ce qui attend Maxim (Anne-Élisabeth Bossé) dans cette nouvelle saison?

Pour Maxim, c’est un retour à l’école! Elle va enfin étudier dans quelque chose qu’elle aime, chose qui n’était jamais arrivée avant. En plus, ça ne lui tentait pas d’être barmaid toute sa vie... Elle va donc étudier en sciences politiques! Par rapport aux hommes, elle a été 7 ans en couple, et dans la saison 1, elle ne datait pas. Elle rencontre tout de suite quelqu’un! Je me suis dit... On a beau dire que: «Mon dieu! Les Simone, c’est beaucoup trop axé sur les relations hommes-femmes!»: il n'y a aucun personnage qui datait dans la saison 1! Pis là, il faudrait bien qu’on voit une fille de 30 ans dater... je suis vraiment désolée, mais c’est un peu la réalité! Donc, elle n’est pas vraiment à la recherche du prince charmant, mais elle veut juste essayer de dater parce qu’elle n’a jamais fait ça de sa vie. Elle n’a jamais fait de rencontres, jamais fait de Tinder, jamais été sur des réseaux de rencontres, elle n'est jamais allée dans un blind date, n’a jamais rien vu de tout ça. Elle a eu UNE aventure d’un soir (qu'on voit dans la première saison). Alors, elle va partir à la rencontre de garçons, mais ce n’est même pas dans l’objectif de se faire un chum! C’est parce qu’elle veut essayer des nouvelles choses, tout en allant à l’école, tout en étant beaucoup là pour ses amies... Les rôles vont s’inverser. Dans la saison 1, je pense qu’elle a besoin de ses amies, besoin de sa famille, c’est elle qui a besoin d’aide et qui n’a personne, c’est elle qui demande de l’aide à François, son ex… Aujourd’hui, c’est le contraire: elle va être plus active et c’est elle qui va pouvoir venir en aide à Laurence, à Nikki, à sa sœur, à sa famille. Donc, les rôles s’inversent et sa vie se stabilise. Ce sont les autres qui vont aller la chercher pour avoir de l’aide.

Donc, son voisin Sébastien, qui voulait déjà être en couple avec elle, va être bien déçu..?

Oui, il va être déçu, mais elle va le garder on the side un boute! C’est son voisin, il n'est pas loin t'sais… Mais plus loin dans la série, elle commence à s’impliquer socialement et elle va entrer dans un parti politique. Et il va lui arriver plein d’affaires (rires)!

Nikki maintenant (Marie-Ève Perron)… Tu nous as laissés sur un accident avec elle, où elle était un peu amochée!

Oui! Elle n’est pas morte, elle n’est pas morte (rires)!

J'espère! Elle a juste mangé une porte de char (rires)!

C’est ça (rires)! Elle n’est pas morte, mais on la retrouve en physiothérapie, où elle essaie de s’en remettre. En fait, elle va faire la rencontre de ses origines d’amitié. On va rencontrer ses parents et comprendre d’où elle vient, ce qui a fait qu’elle est devenue comme ça dans sa vie… les raisons pour lesquelles elle est aussi wild, pourquoi parfois elle est excessive, pourquoi elle tombe dans les dépendances ou les excès, dans le côté dark... Et on va la voir aussi se battre contre ses démons tout en ayant des opportunités incroyables pendant la saison 2. Elle va avoir de la chance, elle va être à la croisée des chemins, tout le long de la saison. Elle va pouvoir s’accomplir et devenir peintre sans travailler dans les bars, sans devenir escorte. Mais, quand elle va rencontrer des obstacles, elle va être tentée de retrouver ses démons. On va juste comme fighter avec elle ses démons (rires)!

On nous a aussi laissés sur son amant qui lui disait qu’il l’aimait. On dirait que c’était comme un moyen de pression pour la ravoir..?!

Pour la ravoir, oui, mais il n’y aura pas nécessairement de… je suis en train de dire des punchs là (rires)! Mais elle n’est pas nécessairement en quête d’amour cette saison-ci. Elle est plus en recherche d’elle-même, même si elle a encore des hommes dans sa vie.

Et Laurence (Rachel Graton), elle?

Laurence est très amochée par sa relation toxique avec William… mais là, elle devient un peu le bourreau. Elle passe de victime à bourreau! C’est elle qui est dans une relation, et c’est elle qui n’est pas gentille, qui va devenir la «pas fine». Donc là, elle est plus en contrôle de ses moyens. Sa carrière est en plein essor, donc elle va bien! Elle est motivée, elle a un chum parfait, mais elle trouve qu’il y a encore quelque chose qui cloche... elle ne sait pas ce que c'est, mais elle va le découvrir (rires)! Elle va le découvrir très bientôt. T’sais, parfois dans notre vie, tout va bien, la carrière va bien, on est en couple avec un homme extraordinaire, mais il y a encore quelque chose qui crée comme un vide en nous et on se demande où est le problème... C'est un peu ça qui va lui arriver! Elle va se demander si c'est parce qu'elle a encore des sentiments pour William, si c’est parce que l’autre est trop parfait et que ça l’étouffe et qu'elle ne se sent pas à la hauteur... Ça va être tout ça!

Son nouveau chum parfait va justement être interprété par Julien Hurteau!

Oui, Julien! Le beau Julien! Le beau Ludovick… il est parfait! Un homme parfait... Julien est bien parfait, oui, mais je parle de son personnage (rires)!
 


Est-ce qu'Élizabeth (Karine Gonthier-Hyndman) va sauter la clôture finalement?

Ahhhhh, ma belle Élizabeth! Élizabeth et Jean-Simon… Je dirais qu’il va se passer plein de choses en fait. La saison passée, Élizabeth est passée proche de tromper son mari! Finalement, elle ne l'a pas fait, car elle n’était pas game… mais elle poursuit encore la même quête: celle de mettre du piquant dans sa vie de couple. Au lieu d’aller voir ailleurs, elle veut travailler là-dessus avec son mari. Et ça finit par l’obséder! Pis finalement, elle va essayer certaines affaires... Elle va aussi découvrir de nouvelles choses, parce qu’elle va découvrir un couple qui habite proche de chez elle… et ce couple-là a une autre façon de vivre! Ça va les confronter beaucoup, ce couple-là. Ensuite, elle va être confrontée à son modèle familial, parce que ses parents vont vivre certaines difficultés. Et les parents d’Élizabeth, ce sont ses modèles, t’sais! Ce sont comme des modèles qu’elle a répétés, donc quand ses parents ont des problèmes, ben elle remet en question sa propre vie. Donc, on va voir Élizabeth qui va vivre des choses, mais aussi on va comprendre des choses à sa vie, par rapport à Jean-Simon… les raisons pour lesquelles c'est difficile pour Jean-Simon, on va comprendre pourquoi… pourquoi les deux vivent des insatisfactions.

D’autres nouveaux cette saison?

Sébastien Ricard, qui joue un propriétaire de galerie d’art. Normand D’Amour, c’est le professeur de Maxim! Isabelle Vincent, qui interprétera une chef de parti politique, et Marie-Laurence Moreau, elle, c’est la voisine d’Élizabeth!

Sinon, y a-t-il autre chose qu’il faudrait savoir?

Non, si j'en dis plus, c'est sûr que ça va être des punchs (rires)!

Qu’est-ce que tu répondrais dans le fond à ceux qui n'arrêtent pas de dire que tes personnages ne sont pas assez féministes?

Je leur dirais de lire un bon livre (rires)! Un livre revendicateur et militant… Je leur dirais d’enlever leurs lunettes d’analyse, d’idées idéologiques et politiques, de revendicateurs et de militants, et de regarder les personnages avec toute leur vulnérabilité: tout ce qu’elles font, toute leur souffrance, toute leur douleur. Et si vous vous reconnaissez en elles, tant mieux, si vous vous ne reconnaissez pas, ben il y plein d’autres séries (rires)! Mais je pense que dès qu’on exprime l’histoire d’une femme, sa douleur ou sa souffrance, au moins c’est la parole d'une femme qui s’exprime quelque part. Si on n'est pas d’accord avec cette parole-là, bien tant pis. T’sais, avec cette parole-là, on peut argumenter, s’en parler et en débattre... mais, ce serait le fun qu’on ait un regard de tendresse pour les femmes de 30 ans, pis qu'on ne les trouve pas pathétiques juste parce qu’elles souffrent. Et parce qu’on les montre vulnérables. Ma prochaine série va être très burlesque (rires)! Ce n'est pas vrai, ce n'est pas vrai! En fait, ce que je leur dirais, c’est surtout que je peux être facilement réactionnaire, mais finalement... Non. (rires) Donc, je pense que je ne changerai pas ma façon d’écrire et que je ne changerai pas ma vision du monde. Je ne changerai pas ma façon d'écrire Les Simone pour personne.

Je t’ai aperçue à la Coupe Rogers aux côtés de Fabienne Larouche… Est-ce que tu vas travailler avec elle prochainement?

Non! Je n’ai pas le temps de travailler avec elle, mais c'est une fille super. On s’aime beaucoup. Ça ne fait pas longtemps qu’elle est dans ma vie, mais... on verra bien dans le futur! J’espère faire une couple d’années encore avec Les Simone avant d’entamer quelque chose d’autre! Parce que ça ferait vraiment un beau mix, en tout cas! Ouais, ça ferait un beau mix… Ça va s’appeler les «non-féministes» (rires)! Sinon, je suis déjà en développement sur la saison 3 de Les Simone… je suis là-dessus là! Nous n'avons pas encore eu de GO et je n'aurai probablement pas de confirmation avant Noël, car nous devons attendre les cotes d’écoute et tout. Donc, c'est en développement, mais pas en production. 
 

Facebook de Les Simone

Commentaires

Ça vient d'arriver!