Un comédien d'Annie et ses hommes accusé d'attouchements sexuels sur mineures

Le comédien Philippe Charbonneau, qui a connu le succès dans les séries Annie et ses hommes, Yamaska et Virginie, vient d'écoper de sept mois et demi de prison pour des attouchements sexuels sur deux mineures à qui il donnait des leçons de piano!

L'homme de 31 ans a plaidé coupable le 1er novembre dernier pour les crimes sexuels qu'il a commis entre 2013 et 2015, à Boisbriand, sur deux mineures de moins de 16 ans.

Les jeunes filles, alors âgées de sept et huit ans, se rendaient chez le comédien afin de suivre des cours de piano.

«C’est comme s’il se régalait de moi. Je me sentais mal, je n’étais pas bien», a confié l’une des victimes en pleurant lors de son témoignage le 8 juin, peut-on lire dans le Journal de Montréal.

Selon le journal, Philippe Charbonneau a touché les organes génitaux des victimes «à plusieurs reprises par-dessus et en dessous de leurs vêtements».

Pour sa défense, son avocate Roxanne Hamelin a confié au tribunal que son client vivait à l’époque des temps difficiles puisqu’il avait réorienté sa carrière, suivait des cours à l’université et avait déménagé.

Pendant les prochaines années, voici les conditions de monsieur Charbonneau:  

 

  • Interdiction de communiquer ou s’approcher de ses victimes ou de leurs familles.
  • Il sera en probation pendant trois ans, dont deux avec suivis.
  • Son nom sera dans le registre des délinquants sexuels à perpétuité.
  • Pendant 20 ans il ne pourra visiter de parcs, piscines, garderies, cours d’école, un terrain de jeu ou un centre communautaire - ni travailler ou faire du bénévolat en ayant une relation d’autorité avec une personne de moins de 16 ans.
  • Il ne pourra avoir de contacts avec une personne de moins de 16 ans sans supervision d’une personne attitrée par le tribunal.
     

Photo UDA de l'acteur - Simon Normand


À lire aussi:

 

 

 

Commentaires