Xavier Dolan partage un dur souvenir d'enfance

À l'occasion du Spirit Day, qui a lieu en octobre chaque année pour contrer l'intimidation et supporter la jeunesse LGBTQ, Xavier Dolan a partagé un dur souvenir d'enfance.

Dans une publication Instagram, le réalisateur souhaite passer un message positif. 

«Quand j'étais jeune, à l'âge de 11 ans, j'ai été envoyé dans un autre pensionnat. Entre 8 et 11, j'en fréquentais un autre. (...) Je commencais le secondaire, et très rapidement, j'ai compris avec quel genre d'enfants j'avais affaire. Je n'avais jamais été entouré de ce genre d'énergie et de cruauté. Les gens s'insultaient, se frappaient. C'était un nouveau monde. Maheureusement aussi désormais le mien.»

«Je savais depuis longtemps que je n'étais pas comme les autres garçons, et je les aimais plus qu'on aime des amis. C'était clair. Ce qui était aussi clair était que je ne voulais pas être gay et je ne pouvais pas l'être. Pas à cet endroit. Pas à ce moment-là. Rapidement, j'ai dû essayer de survivre dans cette jungle. Pendant à peu près un an et demi, j'ai intimidé d'autres garçons. Quelques-uns m'ont intimidé aussi.»

«Un élève a quitté l'école. Le directeur est entré dans la classe un matin et nous a dit que c'était de notre faute. Mais ça a continué. Et ça n'a pas arrêté immédiatement. Je ne suis pas certain si ça a vraiment déjà arrêté. En réalité, je suis certain que non. Je ne garde absolument rien de positif de ces années et elles me ramènent systématiquement dans une place de culpabilité et de noirceur.»

«J'avais 14 ans quand j'ai convaincu ma mère de revenir à la maison pour finir l'école secondaire. Je me suis fait des nouveaux amis. Des vrais amis. J'ai fait mon coming-out. Et, dans ma mémoire, je n'ai plus jamais intimidé personne. Pas intentionellement en tout cas.»

Le comédien présente ses excuses à toutes les personnes qu'il a pu blesser dans sa jeunesse. 

«J'envoie beaucoup d'amour et d'espoir à la jeunesse LGBTQ aujourd'hui. Je m'excuse aussi à toutes les personnes que j'ai blessé, et j'espère qu'elles ont rencontré de meilleures personnes qui les ont aimé et accepté. Ce qu'on choisit de donner aux autres laisse une marque permanente sur leur coeur, que ce soit de l'amour ou de la haine. Quand j'ai finalement compris ça, il était trop tard.»

Voyez la publication en question ci-dessous, aimée par plus de 40 000 internautes en quelques heures: 

 



Merci à Xavier Dolan pour ce témoignage rempli d'humanité! Son histoire donnera sans aucun doute beaucoup d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin. 

Ça vient d'arriver!