Une enseignante censure le « ti-cul » de Beau dommage

Une enseignante au primaire a jugé bon de censurer les paroles cultes de la chanson « 23 décembre », les jugeant trop crues pour de jeunes élèves.

Commentaires

Ça vient d'arriver!