Gino Chouinard: son entreprise se dissocie d’un présumé harceleur sexuel

Gino Chouinard a pris position, cette semaine, suite aux accusations contre l'un des franchisés de la compagnie qu'il représente, Chocolat Favoris.

Le présumé criminel se nomme Charles-Olivier Patenaude et est accusé de leurre informatique, de distribution d’images intimes à des mineurs, de harcèlement ainsi que d'extorsion. Parmi les faits qui sont reprochés au co-propriétaire de la succursale Chocolat Favoris de Châteauguay, on compte du harcèlement envers des joueurs de hockey midget AAA pour obtenir des photos intimes et des menaces de relations sexuelles avec une personne en vue d'obtenir un emploi. Parmi les 4 présumées victimes, 3 sont mineures. 

Après avoir été avisés de ces accusations, Gino Chouinard et le président de Chocolat Favoris, Dominique Brown, se dissocient complètement du présumé harceleur sexuel. 

« Message important de Dominique Brown président de Chocolats Favoris concernant un tout nouveau franchisé de la bannière qui n’a AUCUN LIEN AVEC TOUTES LES AUTRES CHOCOLATERIES ailleurs au Québec et au Canada.
Franchisé de courte durée à Chateauguay!!!
Inacceptable!
», a déclaré Gino Chouinard en partageant ce texte de Dominique Brown

Charles-Olivier Patenaude a comparu hier devant la juge Marie-Chantal Doucet. Il a été remis en liberté sous conditions. Il sera de retour au palais de justice le 4 septembre prochain.

 

 

Vous aimerez aussi: