Jérémy Gabriel réagit à la décision de la Cour suprême

La Cour suprême a accepté d'entendre la cause de Mike Ward qui ne veut pas verser 35 000 $ en dommages punitifs et moraux à Jérémy Gabriel. L'humoriste fera donc valoir ses arguments devant le plus haut tribunal du pays à une date ultérieure.

Jérémy Gabriel a réagi à la décision de la Cour suprême jeudi dans un communiqué partagé sur les réseaux sociaux.

« J'ai pris connaissance plus tôt cet avant-midi de la décision de la Cour suprême du Canada d'entendre la cause de Monsieur Ward contre la Commission des droits de la Personne et des droits de la Jeunesse. 

J'aurais préféré voir ce dossier clos définitivement. Je souligne, cependant, l'importance de permettre à M. Ward de pouvoir faire valoir ses points à nouveau.

Après plusieurs années de débats sur le sujet et après avoir entendu maintes opinions, le plus haut tribunal de notre pays tranchera finalement sur la question du délicat contrepoids à faire entre la liberté d'expression artistique et le droit à la dignité.

Je tiens à réitérer ma pleine confiance au travail extraordinaire accompli par la Comission des droits de la Personne et des Droits de la Jeunesse. Celle-ci a piloté bravement et activement le dossier pour me défendre depuis 2012.
 »


Rappelons que Mike Ward avait tenu des propos discriminatoires à l'endroit de Jérémy Gabriel lors de son spectacle «Mike Ward s'expose», présenté de nombreuses fois entre 2010 à 2013. Il s'était entre autres moqué de la malformation physique du chanteur atteint du syndrome de Treacher Collins.

Jérémy Gabriel et ses parents avaient alors porté plainte à la Commission des droits de la personne. En 2016, le tribunal a ensuite condamné Mike Ward à verser 35 000$ au jeune homme ainsi que 7000 $ à la mère du plaignant. Puis, en novembre dernier, la Cour d'appel a décidé que la famille de Jérémy Gabriel n'aurait finalement pas droit au montant de 7000 $.

Vous aimerez aussi