Julien Lacroix visé par des allégations d'inconduites sexuelles

Neuf femmes racontent avoir été victimes d'agressions ou d'inconduites sexuelles de la part de Julien Lacroix dans un reportage publié aujourd'hui par Le Devoir.

L'article en question fait état de relations sexuelles non consentantes, de baisers non consensuels et de gestes déplacés.

Une ancienne amoureuse du populaire humoriste, Geneviève Morin, qui l'a fréquenté de 2013 à 2019, explique au Devoir qu’elle aurait été agressée après leur rupture. Elle indique que Julien Lacroix aurait communiqué avec elle huit mois après leur séparation pour la revoir. Elle aurait accepté. 

« Il m’a agressée sexuellement. Je lui ai dit “non, arrête” et, malgré ça, il a continué. Je pleurais, mais il a fait ce qu’il avait à faire et quand il a eu terminé, il a remis ses pantalons et m’a dit “arrête de pleurer, tu ne sais pas à quel point je t’aime” et il est parti

Selon Le Devoir, Julien Lacroix « n’a pas accepté les demandes répétées d’entrevue qui lui aurait permis d’avoir accès aux informations détaillées obtenues de nos sources et de les commenter. » Par contre, sur sa page Facebook, Julien Lacroix nie être la personne décrite dans cet article.

Rappelons qu'une véritable vague de dénonciations survient depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux. Maripier MorinYann PerreauDavid Desrosiers de Simple PlanBernard Adamus et Kevin Parent ont entre autres été aussi visés par des allégations d'inconduites sexuelles.