Mariana Mazza pose nue pour faire passer un message important

Mariana Mazza a surpris ses fans aujourd’hui en publiant une photo de voyage sur ses réseaux sociaux où on la voyait dans sa tenue d’Ève.

En voyage avec sa maman pour souligner ses 60 ans, Mariana a pu faire le tour de l’Italie et de la Grèce lors d’une merveilleuse croisière.

Fidèle à elle-même, c’est dans un témoignage plus qu’authentique que l’humoriste s’est ouverte sur l’estime et l’acceptation de soi, confiant du même coup qu’elle avait pris du poids dans les derniers temps et qu’elle n’entrait plus dans la moitié de son linge.

«Ça fait maintenant 2 semaines que je suis partie en vacances avec ma mère. Pour son 60ième anniversaire, on est parties en croisière partout en Italie et en Grèce. On a passé deux semaines magnifiques à parler, à rire, à manger et surtout à parler de nos corps. 
J’ai passé deux semaines à convaincre ma mère que j’étais bien dans mon corps, mais elle savait que j’en parlais parce que je complexais. J’ai pris du poids dans les derniers temps et j’ai des vergetures de femmes qui viennent d’accoucher dans le bas du ventre. Je ne rentre plus dans la moitié de mon linge.

Mais je suis capable de me trouver belle. J’ai un beau visage. De belles jambes. Une grand yeule que les gens aiment entendre. Je ne me criss pas de ce que je pense de moi. Mais ce que les gens pensent : rien à foutre. C’est facile de se faire aimer par des gens qui ne te connaissent pas. Mais c’est difficile de s’aimer, parce qu’on se connait trop. Ça aiderait si on comprenait pleinement que tout ce qui compte c’est l’attitude qu’on a envers nous. 
En partant à Rome , nous nous sommes arrêtées dans un café pour ...boire un café. J’étais habillée en top de sport et en jeans. On voyait très bien mon ventre, mais comme personne me connait, on dirait que ça me faisait du bien de m’exposer. Une petite fille est debout à côté de moi. Elle m’observe. Ses parents aussi, mais avec un oeil de dégoût à vrai dire. La petite sourit en regardant mes tattoos. Baisse son regard. Regarde mon corps, mes chaussures bleues éclatantes. Je la regarde. Lui souris. Elle me dit en italien: sos bella. Qui veut dire : tu es belle. Je ne pourrais pas vous décrire le bien que ce petit commentaire d’une petite fille m’a fait. Mais il m’a confirmé que je suis belle. Ben oui, des fois ça prend ça. Je souhaite à toutes les demoiselles et jeunes hommes qui rentrent au secondaire de devenir un modèle pour eux-mêmes. Plus qu’on ose et qu’on assume ce qu’on porte avec ce qu’on est et plus qu’on dégage le bonheur et la bonté.
»

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ça fait maintenant 2 semaines que je suis partie en vacances avec ma mère. Pour son 60ième anniversaire, on est parties en croisière partout en Italie et en Grèce. On a passé deux semaines magnifiques à parler, à rire, à manger et surtout à parler de nos corps. J’ai passé deux semaines à convaincre ma mère que j’étais bien dans mon corps, mais elle savait que j’en parlais parce que je complexais. J’ai pris du poids dans les derniers temps et j’ai des vergetures de femmes qui viennent d’accoucher dans le bas du ventre. Je ne rentre plus dans la moitié de mon linge. Mais je suis capable de me trouver belle. J’ai un beau visage. De belles jambes. Une grand yeule que les gens aiment entendre. Je ne me criss pas de ce que je pense de moi. Mais ce que les gens pensent : rien à foutre. C’est facile de se faire aimer par des gens qui ne te connaissent pas. Mais c’est difficile de s’aimer, parce qu’on se connait trop. Ça aiderait si on comprenait pleinement que tout ce qui compte c’est l’attitude qu’on a envers nous. En partant à Rome , nous nous sommes arrêtées dans un café pour ...boire un café. J’étais habillée en top de sport et en jeans. On voyait très bien mon ventre, mais comme personne me connait, on dirait que ça me faisait du bien de m’exposer. Une petite fille est debout à côté de moi. Elle m’observe. Ses parents aussi, mais avec un oeil de dégoût à vrai dire. La petite sourit en regardant mes tattoos. Baisse son regard. Regarde mon corps, mes chaussures bleues éclatantes. Je la regarde. Lui souris. Elle me dit en italien: sos bella. Qui veut dire : tu es belle. Je ne pourrais pas vous décrire le bien que ce petit commentaire d’une petite fille m’a fait. Mais il m’a confirmé que je suis belle. Ben oui, des fois ça prend ça. Je souhaite à toutes les demoiselles et jeunes hommes qui rentrent au secondaire de devenir un modèle pour eux-mêmes. Plus qu’on ose et qu’on assume ce qu’on porte avec ce qu’on est et plus qu’on dégage le bonheur et la bonté. Il faut toujours se rappeler que derrière un bourrelet , il y a un bon plat de pâtes. Et derrière un commentaire haineux, il y a une personne triste qui devrait manger plus de pizza. Amoureusement, Mariana.

Une publication partagée par Mariana Mazza (@marianacherie) le


Un texte totalement girl power qui respire le body positive à plein nez!

Mariana nous laisse enfin avec une phrase totalement kick ass qu’on devrait toutes faire encadrer et accrocher en haut de notre miroir dans notre chambre:

«Il faut toujours se rappeler que derrière un bourrelet , il y a un bon plat de pâtes. Et derrière un commentaire haineux, il y a une personne triste qui devrait manger plus de pizza. Amoureusement, Mariana.»
 

Vous aimerez aussi: