ENTREVUE: Anthony Kavanagh lance sa première chanson, Let You Go!

Anthony Kavanagh fait le grand saut dans le monde musical cette semaine! 

La star présente son tout premier extrait, Let You Go 

Afin d’en savoir plus sur cette première chanson, ses inspirations et sur les raisons qui l’ont poussé à se lancer en musique, on s’est entretenu avec Anthony Kavanagh.

Anthony Kavanagh, on est enfin le 3 avril 2020, la journée où tu lances ta première chanson! Est-ce que ça fait longtemps que l’humoriste cache son désir d’être aussi chanteur ? 

« Oui! C’est un truc que je vais rayer sur ma bucket list! Ça fait 30 ans que je rêve de ça! C’est un grand moment, de passer à la radio, en anglais... 

Surtout qu’il y a des gens du métier qui me disaient qu’on ne me jouerait jamais à la radio au Québec parce que je chante en anglais, que je devrais chanter en français. Je ne les ai pas écoutés! »

Et tu as bien fait! Je ne peux toutefois m’empêcher de te demander : pourquoi as-tu choisi l’anglais? 

« Parce que j’ai toujours chanté en anglais. Il y a quelques fois où j’ai chanté en français dans des trucs de Disney mais moi, naturellement, j’ai toujours chanté en anglais. J’ai toujours été plus attiré par le milieu anglophone et j’ai plus de facilité à chanter en anglais qu’en français. C’est bizarre!

J’arrive à chanter en français, mais c’est plus difficile, le placement des mots et tout, c’est moins naturel. Et puis pour le genre de musique que je fais, aussi, c’est plus difficile. » 

Gracieuseté Anthony Kavanagh/Marie-Annick Boisvert/marianik.com

Gracieuseté Anthony Kavanagh/Marie-Annick Boisvert/marianik.com

Comment la chanson Let You Go est-elle née ? 

« Je suis revenu au Québec en juillet 2017. Je venais de déménager et je croise Marc Dupré. On renoue, lui et moi, parce qu’on ne s’était pas vus depuis des années. Et là je vois que c’est une superstar de la musique au Québec, qu’il a justement fait ce virage de l’humour à la musique. Et je lui ai fait part de mon envie de faire de la musique. Il m’a dit ‘Ah oui, c’est malade! OK, c’est malade! Tu chantes super bien! On fait ça!’

Marc Dupré

Karine Paradis

Puis il m’a présenté John Nathaniel. On a enregistré ça dans son studio moderne à Laval. J’ai découvert un prodige! John Nathaniel, l’un des meilleurs qui a pleins de hits, avec un autre hit maker comme Marc Dupré, dès la première journée j’ai eu droit à une espèce de masterclass! On a fait la chanson en trois jours! Tout enregistré, écrit, composé, les voix, les instruments... trois jours! C’est venu naturellement. On est trois personnes exigeantes. Avec l’âge que j’ai, je n’ai pas le temps de tâter le terrain et de faire des expériences, il faut que ce soit bon tout de suite! 

Et c’est effectivement très accrocheur... 

« Oui, en sortant, John Nathaniel et moi, on s’est dit  que c’était une bonne chanson, un bon titre d’album. Ça va être excellent pour une bande originale de film ou de série télé américaine ou canadienne-anglaise. Marc Dupré m’a dit ‘C’est un hit! Je capote! C’est un hit!’ Et il avait raison, c’est le premier single qu’on sort. Il a du flair et m’a dit fait moi confiance. » 

Anthony Kavanagh

Gracieuseté Anthony Kavanagh/Marie-Annick Boisvert/marianik.com

Pourquoi avoir choisi de faire le saut en musique là, maintenant, si tu caresses ce rêve depuis 30 ans?

« J’ai décidé. Il faut que tu décides dans la vie. Et quand tu décides, c’est de couper toute autre possibilité. J’ai décidé de le faire. Et après, la vie t’aide aussi. Il faut que tu fasses un pas et que tu restes ouvert. La vie t’apporte des possibilités et il faut les reconnaître et les saisir. Donc je rencontre Marc, il n’y a pas de hasard. Ça a pris quand même plusieurs mois pour que ça avance, mais on l’a fait...

Et surtout il y a deux ans, j’ai failli mourir [NDLR: Anthony Kavanagh a souffert d’une embolie pulmonaire] et j’ai fait 'OK, là il y a des trucs, go! À l’aube de tes 50 ans, il faut que ça sorte. Pendant la tournée, tu attaques la musique. Cinquante ans arrive et pendant que tu as encore l’énergie, il faut le faire!' » 

Gracieuseté Anthony Kavanagh/Marie-Annick Boisvert/marianik.com

Gracieuseté Anthony Kavanagh/Marie-Annick Boisvert/marianik.com

Tu parles d’énergie... on en reçoit une décharge lorsqu’on écoute Let You Go! En l’écoutant pour la première fois, j’ai tout de suite pensé à Imagine Dragons mais en version beaucoup plus soul. Parles-nous de tes inspirations?

« Il y a toujours un pied dans la soul dans ce qu’on fait! Et l’autre pied est dans une intersection soul-électro, soul-rock, soul-blues... 

C’est comme si Imagine Dragons, Rag’n’Bone Man et Lenny Kravitz avaient fait un trip à trois, ça aurait donné ce titre-là! » 

Vous pouvez écouter Let You Go d’Anthony Kavanagh sur iTunes et sur les différentes plateformes de musique en streaming. 

 

Vous aimerez aussi: