Inconduites sexuelles: Bernard Adamus abandonné par sa maison de disques

Visé par des allégations d'inconduites sexuelles sur les réseaux sociaux, Bernard Adamus a été largué par sa compagnie de disques Dare to Care Records mercredi soir.

La dénonciation, publiée sur le compte Instagram Victims.Voices.Montréal, a eu l'effet d'une bombe sur les réseaux sociaux mercredi.

« Aux victimes qui ont parlé : nous vous écoutons, nous vous entendons et nous donnons de la valeur à vos témoignages.

Les valeurs de Dare To Care prônent un environnement sécuritaire et exempt de toute forme de violence ou d’abus.

Dare To Care a mis fin à sa relation d'affaires avec Bernard Adamus suite aux dénonciations dont il a fait l'objet. 

Nous nous engageons à être plus vigilants et proactifs pour nous assurer que tous les gens avec qui nous travaillons respectent ces mêmes valeurs. »


Suite à cette annonce, Bernard Adamus a présenté ses excuses dans un message partagé sur Instagram. Il a également révélé qu'il prenait une pause.

« J'ai été vulgaire, grossier, arrogant et très saoul trop souvnet. Il est plus que temps d'y mettre un frein, et de donner un grand coup de barre dans mon existence. »

Voici sa publication du populaire auteur-compositeur-interprète : 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Bernard Adamus (@bernard_adamus) le


Une véritable vague de dénonciations survient actuellement sur Instagram, où plusieurs victimes partagent leurs histoires. 

Rappelons que mardi soir, la chanteuse Safia Nolin a affirmé avoir été victime de harcèlement sexuel de la part de Maripier Morin dans une série de publications sur Instagram. 

Vous aimerez aussi