La harceleuse de Kevin Parent condamnée à la prison

La femme accusée de harcèlement envers Kevin Parent ira en prison. 

Renée Toupin avait été reconnue coupable en juin dernier au palais de justice de Trois-Rivières. Le juge a condamné la criminelle à 90 jours de prison. Elle sera ensuite remise en liberté mais restera en probation pendant 3 ans. Elle purgera sa peine la fin de semaine.

La dame se retrouvera derrière les barreaux à compter du samedi 2 novembre. 

D'autres conditions ont été précisées : Mme Toupin ne pourra se trouver à moins d'un kilomètre de Kevin Parent.

De plus, elle ne pourra plus aller à l'Est de Rimouski. La demeure de la star québécoise se trouve en Gaspésie. 

Les faits qui lui sont reprochés ont eu lieu entre 2015 et 2017 dans plusieurs villes du Québec. Ce qu'il faut rappeler, c'est que cette femme avait été arrêtée pour la même raison en 2004. À l'époque, elle s'était introduite chez Kevin Parent par effraction. Elle s'était assise sur son lit et l'avait attendu pour lui déclarer « son amour » pour lui. 

C'est donc la deuxième fois qu'elle se retrouve en prison pour avoir harcelé l'artiste, car elle avait alors écopé d'une peine de la même durée. 


Vous aimerez aussi: