Marie-Mai rend visite aux enfants malades chez Leucan

Marie-Mai est notre étoile du jour!

Impliquée depuis longtemps auprès des enfants atteints de cancer, la chanteuse a vécu un moment inoubliable mercredi avec les familles de Leucan, association dont elle est marraine

Touchée et reconnaissante, la vedette de la pop a remercié les parents et leurs enfants pour cette journée unique via son compte Instagram.

«Aux familles de @Leucan que j’ai eues la chance de rencontrer aujourd’hui. Y’a rien que je peux écrire qui va surpasser ce que j’ai eu l’honneur de vivre avec vous aujourd’hui. Du bonheur dans le moment présent. Je voudrais premièrement vous remercier de m’avoir laissée entrer dans votre cocon famillial pour une journée. On ne se connaît pas personnellement, mais dans vos yeux j’ai vu exactement MA RAISON de faire ce que je fais, dans mon travail, dans mon rôle de marraine de Leucan et dans mon rôle de maman. Dans vos yeux, j’ai vu le pouvoir de la famille. Vous avez droit plus que quiconque de vivre ces moments-là, des moments simples et magiques avec ceux que vous aimez le plus au monde. C’est mon premier camp avec Leucan et je suis honnorée de l’avoir vécu avec vous. Ça me donne hâte à l’an prochain. À tous les bénévoles, les mamans, les papas et les vraies superstars de la vie: les enfants... Gigi vous fait dire que tous ensemble: On est capable.❤️»

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Marie-Mai Bouchard (@mariemaireal) le



En février dernier, Marie-Mai avait révélé dans un communiqué avoir eu l'envie de s'impliquer davantage après la naissance de sa fille Gigi : «À travers mes tournées, j’ai rencontré plusieurs enfants atteints de cancer et leur famille. Sur le terrain, j’ai vu le travail que Leucan fait. Quand j’ai eu ma fille, ça m’a donné l’urgence de faire quelque chose. Je voulais faire une différence et aider avec ma musique, avec mes paroles, mais aussi avec mes actions.»

La grande générosité de la vedette nous inspire beaucoup! 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Marie-Mai Bouchard (@mariemaireal) le

 


À lire aussi :