Meggie Lagacé est maman pour la première fois

Meggie Lagacé commence l'été en force!

Eh oui, la belle chanteuse connaît pour la toute première fois les joies de la maternité. C'est sur Instagram que Meggie a partagé la bonne nouvelle de la naissance de sa petite Lou, le 25 juin dernier.

«Après un accouchement difficile, nous avons enfin fait la connaissance de notre petite guerrière le 25 juin dernier. Nous avons la chance de la tenir dans nos bras et de la couvrir de bisous sans fin. Je ne pensais jamais pouvoir aimer autant de toute ma vie. C’est fort, poignant, puissant et chavirant! Je serai toujours fière de la cicatrice sur mon corps parce qu’elle signifie son arrivée. Bienvenue chez toi Lou ❤️», raconte-t-elle à ses fans, publiant une merveilleuse photo lovée contre sa petite merveille.

 


Son amoureux et mari Alexandre Banville a publié lui aussi un cliché des plus craquants avec sa petite princesse et un texte tout aussi émouvant sur sa nouvelle réalité de père!

«Maman Meggie et papa Alexandre »

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours dit à mes proches que j’aurais un enfant à 30 ans.

Comme je suis un gars de parole, j’ai le plaisir de vous annoncer que ma merveilleuse Meggie a mis au monde une petite fille fille, tout aussi merveilleuse que elle, le 25 juin dernier... pour mes trente ans et deux semaines. Écoute, j’aurais aimé ça être plus précis que ça sur la date, mais bon... On l’a appelé Lou. Lou Banville. Elle a été conçue dans le bonheur et l’allégresse d’un voyage de noces. Difficile de demander mieux, non?

Au moment d’écrire ces lignes, Lou a six jours. Déjà, elle démontre un éveil d’esprit particulièrement impressionnant et une force physique surprenante!
J’ai tellement hâte de vous la présenter! Ah, vous ai-je dit qu’elle est belle comme un cœur?
En passant, la maman va bien aussi. Soyons franc : l’accouchement n’a pas été facile et ne s’est pas déroulé comme prévu. Une chance qu’on a été encadré par un personnel médical dévoué et passionné!

Meggie a conservé son grand cœur et sa bonne humeur qui la caractérise si bien tout au long du fastidieux processus. En plein milieu de l’accouchement, entre deux poussées, elle a même pris la peine de demander à une infirmière si elle se sentait bien parce que cette dernière n’avait pas l’air dans son assiette. 😂🤘Je suis tellement fier d’elle. Elle aurait pourtant eu mille raisons de décrocher, d’être fâchée ou de s’effondrer.
Aujourd’hui, tout ça est passé. Nous sommes de retour à la maison, en famille, entourés de personnes exceptionnelles. On ne pourrait pas demander mieux!

Quant à moi, je vais essayer de porter le titre de « papa » du mieux que je peux. Déjà, je peux vous dire qu’aucun autre rôle ou fonction ne me semble plus important.
Et oui — je suis déjà un papa gaga. Alors que j’écris ces lignes (à une main.., on développe des skills, tsé), je berce ma petite Lou dans la chaise berçante de ma regrettée grand-mère.
Il n’y a pas de meilleure sensation au monde que de la voir roupiller dans mes bras. La zoothérapie, ce n’est rien à côté de la bébéthérapie!
»

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

« Maman Meggie et papa Alexandre » D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours dit à mes proches que j’aurais un enfant à 30 ans. Comme je suis un gars de parole, j’ai le plaisir de vous annoncer que ma merveilleuse Meggie a mis au monde une petite fille fille, tout aussi merveilleuse que elle, le 25 juin dernier... pour mes trente ans et deux semaines. Écoute, j’aurais aimé ça être plus précis que ça sur la date, mais bon... On l’a appelé Lou. Lou Banville. Elle a été conçue dans le bonheur et l’allégresse d’un voyage de noces. Difficile de demander mieux, non? Au moment d’écrire ces lignes, Lou a six jours. Déjà, elle démontre un éveil d’esprit particulièrement impressionnant et une force physique surprenante! J’ai tellement hâte de vous la présenter! Ah, vous ai-je dit qu’elle est belle comme un cœur? En passant, la maman va bien aussi. Soyons franc : l’accouchement n’a pas été facile et ne s’est pas déroulé comme prévu. Une chance qu’on a été encadré par un personnel médical dévoué et passionné! Meggie a conservé son grand cœur et sa bonne humeur qui la caractérise si bien tout au long du fastidieux processus. En plein milieu de l’accouchement, entre deux poussées, elle a même pris la peine de demander à une infirmière si elle se sentait bien parce que cette dernière n’avait pas l’air dans son assiette. 😂🤘Je suis tellement fier d’elle. Elle aurait pourtant eu mille raisons de décrocher, d’être fâchée ou de s’effondrer. Aujourd’hui, tout ça est passé. Nous sommes de retour à la maison, en famille, entourés de personnes exceptionnelles. On ne pourrait pas demander mieux! Quant à moi, je vais essayer de porter le titre de « papa » du mieux que je peux. Déjà, je peux vous dire qu’aucun autre rôle ou fonction ne me semble plus important. Et oui — je suis déjà un papa gaga. Alors que j’écris ces lignes (à une main.., on développe des skills, tsé), je berce ma petite Lou dans la chaise berçante de ma regrettée grand-mère. Il n’y a pas de meilleure sensation au monde que de la voir roupiller dans mes bras. La zoothérapie, ce n’est rien à côté de la bébéthérapie!

Une publication partagée par Alexandre Banville (@alexbanville) le

 

Tous nos voeux de bonheur à la petite famille dans cette nouvelle aventure qui commence pour vous!

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

🦞🦞 photo: @yanickphotovideo

Une publication partagée par Meggie Lagacé (@meggielagace) le

 

À lire aussi:

Ça vient d'arriver!