Pierre Lapointe à l'ADISQ : «On se fait voler!»

Pierre Lapointe a prononcé un discours engagé lors du Gala de l'ADISQ ce dimanche. 

L'auteur-compositeur-interprète a invité les gouvernemens à en faire plus face aux multinationales comme Spotify et Apple Music. Il souhaite que ces compagnies américaines paient elles aussi des impôts.

«La raison de ma petite montée de lait actuelle, c'est qu'on se fait voler depuis plusieurs années, beaucoup trop d'années, par des multinationales, qui viennent faire de l'argent au Canada et qui sont, comme par magie, exemptes d'impôts. Connaissez-vous quelqu'un à la maison ou ici dans la salle qui fait de l'argent ne paie pas d'impôts? Moi je cherche et je ne trouve pas. Pour 1 million d'écoutes de ma chanson Je déteste ma vie sur l'application Spotify, j'ai écrit les paroles et la musique, j'ai touché 500$. J'ai l'impression que ma contribution à Spotify vaut plus que 500$. J'aimerais que dans les prochaines semaines, dans les prochains mois, tout le monde qui a un peu de visibilité, et surtout ceux qui en ont beaucoup, dans les médias au Québec, soient unis autour de la même question. Il faut marteler au gouvernement qu'on veut que ces grandes compagnies-là paient des impôts et participent à la création de nouveau contenu canadien. Il en va de notre survie culturelle.»

Voyez le discours qui lui a valu une ovation debout : 




Sans plus attendre, découvrez maintenant tous les styles de vos stars préférées au Gala de l'ADISQ 2019. Découvrez également tous les gagnants de la soirée


Karine Paradis


Vous aimerez aussi