Voies de fait: Accusé d’avoir enfreint une condition, Éric Lapointe plaide non coupable!

Vendredi matin, Éric Lapointe a plaidé non coupable à l’accusation de non-respect d'une condition où il aurait communiqué avec la plaignante, dans le dossier de voies de fait qui sera entendu en cour, à l'automne prochain.

Accusé d’avoir frappé son ex-conjointe avec qui il se serait disputé lors de son party de fête, le 30 septembre 2019, le chanteur aurait par la suite tenté de la contacter le 26 décembre dernier.

Éric Lapointe n'était pas présent à la Cour municipale de Montréal vendredi. Puisqu'il s'agissait d'un procès sommaire, il avait le droit d'être représenté par son avocat.

Le procès du chanteur pour voie de fait est prévu le 27 octobre prochain et durera trois jours. D'ici là, Éric Lapointe, tout comme son avocat, ont bon espoir de régler le tout hors cour et souhaitent éviter le procès.
 


Rappelons que le chanteur a nié les allégations d'inconduites sexuelles qui le visaient, en juillet dernier.


Vous aimerez aussi