ENTREVUE: Emmanuel Auger affirme que Big Brother Célébrités a changé sa vie

Dimanche soir à Big Brother Célébrités, Emmanuel Auger a été éliminé. 

Le principal intéressé avait demandé aux autres participants de voter contre lui, car sa famille lui manquait trop. 

Un souhait qui a été exaucé. Manu a pu retrouver son amoureuse et ses enfants.

On s'est entretenu avec le comédien au lendemain de son retour auprès des siens. Rencontre avec un conjoint et papa comblé qui a su tirer de profondes conclusions de son passage à Big Brother Célébrités
 

Emmanuel Auger

Noovo
 

Comment ça va?

« Ça va très bien! Ça va trèèèès très bien! Je suis de retour à la maison! On dirait que ça fait deux ans que je suis parti. Il y a, là-bas, un effet qui donne l'impression que le temps s'arrête. Je suis arrivé à la maison hier soir, et de revoir ma blonde, ça a été plus qu'extraordinaire. C'était émotif! Je m'ennuyais, ça n'avait pas de bon sens! Je me suis dépêché d'aller voir mes enfants, qui restent à trois ou quatre rues. Je voulais absolument les voir, même si c'était un dix minutes dehors! Eux, ils ne s'attendaient pas du tout à me voir! Ils ne s'attendaient pas du tout à ce que ce soit moi qui sonne à la porte! Ça a été une soirée très émotive. Après, je suis revenu ici, j'ai ma grande fille qui est au téléphone avec ma blonde. J'ai eu une belle conversation de 45 minutes avec ma grande.

Et après ça, on avait tellement de temps à rattraper ma blonde et moi! On s'est couchés à deux heures du matin, on s'est jasé, et je me suis levé à 4 heures ce matin, car je n'ai pas dormi! J'avais tellement de textos, et je n'arrivais pas à dormir. C'est weird! C'est la première nuit où tu reviens chez toi, tu es habitué de dormir dans des néons partout... C'est à peine si je ne me suis pas levé cette nuit pour aller mettre des batteries dans mon micro! Pour de vrai, c'est une habitude que tu te fais! Ça fait juste 50 jours, mais c'est beaucoup 50 jours dans le monde de Big Brother Célébrités! » 

Emmanuel Auger

Noovo

Était-ce la première fois que tu étais séparé aussi longtemps de tes enfants et de ta blonde?

« Oui, et de loin! Ma blonde est parfois partie à l'extérieur parce qu'elle est directrice des écoles de musique provinciale de Long & McQuade. Parfois, elle est appelée à aller dans des réunions à Toronto et tout. Mais elle part 3 jours... et on capote! Mais tu sais, on peut s'appeler, on se FaceTime, on s'appelle tous les soirs. Là, avec le confinement avant Big Brother Célébrités, je suis parti le 2 janvier de la maison. Ça a été très, très difficile. »

Emmanuel Auger

Noovo

Comment ta famille a-t-elle vécu le fait de te voir chaque soir à la télé, sans pouvoir te parler? Comment ont-ils vu cette relation à sens unique? 

« Je n'ai pas encore eu la chance de parler de ça avec mes jeunes, mais on s'est promis qu'on se faisait un souper en famille ce soir, pour fêter mon anniversaire qui était la semaine dernière. Ma blonde elle a trouvé ça très difficile. Très difficile, parce qu'elle me voit, mais elle ne peut pas me parler, elle voit des choses que moi je ne sais pas, elle entend des choses que je ne sais pas... J'ai écouté les émissions en fin de semaine [NDLR : il y a un décalage deux nuits entre l'élimination et la diffusion], et c'est sûr que quand j'ai vu ça, il y a des moments où... Je suis un grand garçon qui est capable de vivre avec la critique, mais il y a des situations que j'ai vues, où je me suis dit  'Oh non, ce n’est pas drôle!' Tu sais, je savais que ça serait difficile au niveau de ma famille. Et ça l'a été! Émotionnellement, psychologiquement... Elle me l'a dit! On était très émotifs hier! Tu sais, je ne me suis pas fait varloper tant que ça, mais il y a quand même eu des situations [plus délicates]. Moi, j'ai joué en étant le plus intègre possible et le plus honnête. C'était bien important pour moi de ne pas mentir et de ne pas jouer une game. Pour ma blonde, ça a été ben tough! Pour mes parents aussi! Ma mère, hier... elle m'a dit qu'ils ont trouvé ça très dur! Même plus que moi! Parce que, comme je te dis, je suis un grand garçon, j'ai un sens de l'autodérision, je savais que c'était une game. » 

Emmanuel Auger

Noovo

En regardant les épisodes, as-tu eu des surprises? Comment as-tu réagi en entendant les propos de Camille à ton égard et en voyant ses larmes suite à tes commentaires dans la maison?

« Écoute, honnêtement, je ne le savais pas, non!  C'était démesuré! Complètement démesuré! Mais dans cette maison-là, c'est spécial, et il faut vraiment le vivre pour comprendre. Tout ce qui se passe est démesuré! Une petite étincelle peut allumer un feu d'artifice incroyable. Les gens sont venus me voir en me disant que j'avais blessé, que j'avais eu des propos inacceptables. Je me demandais 'Qu'est-ce que j'ai dit, pour l'amour de Dieu?!?' Et tout le monde me disait qu'il y avait juste moi pour le savoir... mais je ne le sais pas! Je ne sais pas ce que j'ai dit! Je n'ai dit rien et je ne suis pas un gars qui cherche la chicane, au contraire!

Et là, à un moment donné, je pense que c'est le surlendemain que Jean-Thomas Jobin est venu me dire que supposément, j'aurais insulté Camille sur sa chevelure. J'ai dit 'Pardon?' Et je ne comprenais pas comment je l'avais insultée, puis il m'est revenu en me disant que supposément, elle a dit que je lui ai dit qu'elle avait des lulus et que ça faisait d'elle une gamine... Là, je suis tombé des nues! Et les images qu'on a vues, c'était un montage. Je la trouvais super jolie! Moi, ma mère a 75 ans, et si elle se fait des lulus, je vais dire qu'elle a l'air d'une gamine! J'ai dit ça tout bonnement pour lui lancer un compliment, et ça a pris des proportions. C'était toujours comme ça. J'ai aussi vu Varda Étienne [dans les épisodes] dire que 'Manu m'a dit ça' en citant une phrase. Je n'avais jamais dit ça! La production m'a confirmé que c'était plutôt François Lambert qui avait tenu les propos en question, pas moi! Il y a donc des situations où je me suis dit que c'était complètement ridicule et je n'ai pas de pouvoir là-dessus. Ça fait partie de l'aventure. 

Je pense que c'est un conflit de générations, aussi. Tu sais, je crois qu'à 48 ans, on accepte des choses qu'on accepte moins à 21 ans. Mais on est aussi plus mature, on a reçu plus de coups. J'ai 4 enfants, avec le fils de ma blonde, ça fait trois jeunes puis une grande de 23 ans. Je suis plus paré à accepter les coups. J'ai trouvé ça un peu exceptionnel qu'on pogne les nerfs parce que tu dis un compliment à quelqu'un. »

Emmanuel Auger

Noovo

Qu’est-ce qu’on n’a vu à la télé qui t’a marqué à l’intérieur de la maison?

« Je ne te le cacherai pas, ce qui m'a déçu beaucoup. Il fallait que je m'y attende, probablement. Je ne connaissais pas la game. Je ne parle pas anglais, alors on m'a envoyé les épisodes des saisons précédentes, mais je ne les comprenais pas. J'ai regardé les défis et après ça, je me suis dit 'Vas-y, amuse-toi!' Moi, je voulais rester le plus intègre possible. J'élève trois jeunes enfants, c'est ça notre vie avec mon amoureuse, Caroline. Je ne voulais pas que mes enfants me voient faire des choses et se demandent 'Comment ça que mon père il ment ou n'est pas fin de même?' Et après ça, tu reviens à la maison, tu leur dis 'Mes amours, ne faites pas ça, ce ne sont pas de bonnes valeurs!' Je voulais garder ces mêmes valeurs-là à la télé.

Donc moi, ce qui me faisait beaucoup de peine, c'est de voir comment les gens pouvaient être méchants. Foncièrement méchants. Et c'est le jeu! Mais moi, ça ne me rentrera jamais dans la tête! C'est pour ça que je n'ai pas été un bon joueur. Je le voyais bien qu'au niveau de la stratégie, j'ai été chanceux. Parce que j'avais des habiletés qui ont fait que je suis devenu patron et ça m'a donné du pouvoir. [...] Tu aurais dû voir! C'était incroyable! Les gens venaient me voir et voulaient être avec moi! Je n'avais pas le temps d'être fier de ce que j'avais fait, d'être content. Non! Au début, c'était plus émotif parce qu'on est 15 personnes de différents niveaux. Au début, c'était l'fun! Le party était pogné dans la cabane. Et plus la game avançait, plus il y avait une tension qui était palpable et qui n'était pas l'fun! Ça devenait un peu malsain tout ça. Il y a beaucoup de bouts que j'aurais aimé qu'on voie, ceux où je disais 'Ben voyons donc!' et j'essayais de tempérer la gang. J'ai des amis comme Mathieu Baron, Étienne Drapeau et mon cousin qui avait fait Loft Story, David Tremblay, qui me disaient de faire attention parce qu'on oublie rapidement les caméras. Et c'est vrai qu'on les oublie! Il y a 80 caméras qui sont là 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. On a toujours nos micros, même dans la nuit! Le soir, tu sors, tu dis de quoi, et tout est retenu contre toi! Il y a donc beaucoup de choses qu'on n'a pas vues. J'ai tout de même été content de ce que j'ai vu par rapport à moi. Il y en a d'autres qui vont avoir un choc en sortant. »

Emmanuel Auger

Noovo

À quelle célébrité tu penses? 

« Je pense à...  je n'aime pas nommer de nom vraiment, mais des gens comme Camille, quand j'ai vu la relation avec Kevin. Moi, je me mêle toujours de mes affaires. J’étais dans l’autre dortoir, mais je n'aurais vraiment pas voulu être là! »

Tu as choisi de rentrer à la maison, et tu as demandé aux autres de voter pour toi au confessionnal. Y a-t-il une partie de toi qui avait tout de même envie de rester?

« Aucune. Zéro. Malheureusement, je suis obligé de te dire la vérité, pas une! Il n'y a plus un sou qui va me faire rester ici! Mentalement, j'étais épuisé. Je m'ennuyais, j'avais le syndrome de l'imposteur, je savais que ma place n'était plus là et mon amoureuse avait besoin de moi, un beau-fils et des enfants qui avaient besoin de moi! Je n'avais plus envie de jouer. Je regardais la game que tout le monde jouait. Je regardais les gens parler l'un contre l'autre. J'avais besoin de partir. J'avais été au bout de ma game à moi. Je suis très fier du parcours que j'ai fait. Je n'ai jamais dérogé de qui j'étais, de qui je voulais être. Il y a eu beaucoup de vipères dans ce show-là. Ce n'était pas mon style à moi. » 

Emmanuel Auger

Noovo

Dimanche en entrevue avec Marie-Mai, tu as déclaré que tu sortais changé de Big Brother Célébrités. Que veux-tu dire?

« Tout devient relatif, à un moment donné. Tu te mets à te demander quelles sont tes valeurs. Moi, de quoi ai-je besoin dans la vie? Ai-je besoin d'être riche comme Crésus? Non. Ma richesse, je l'ai, avec mon amoureuse qui est là, et on s'aime. Chaque minute où je la vois, je suis heureux. Avec mon beau-fils et mes enfants, cette richesse-là elle est chez nous. Ce qui est important pour moi, c'est l'honnêteté, la franchise, et ça je l'ai ici. Le bonheur il est là, à côté de nous autres, mais on le cherche toujours trop loin. Le terrain des autres, il est toujours plus vert, mais je me suis aperçu que moi, mon gazon, il est magnifique et il est parfait comme ça! » 

Emmanuel Auger

Noovo

Ne manquez pas Big Brother Célébrités, du lundi au jeudi dès 18h30 et le dimanche dès 19h sur Noovo et Noovo.ca ainsi qu'à tous les jours dès 22h sur VRAK! 
 

Vous aimerez aussi: