ENTREVUE: Pier-Luc Funk et Virginie Beauregard révèlent tout sur Entre deux draps!

La nouvelle série Entre deux draps commence mercredi soir dès 19h30 sur Noovo!

On pourra enfin découvrir cette comédie qui met en vedette une brochette d'acteurs plus talentueux les uns que les autres!

Cette nouveauté a été tournée pendant la pandémie avec des comédiens qui habitent déjà ensemble, couples ou colocataires. Cela leur a permis de tourner librement et en toute sécurité. 

Afin d'en savoir plus sur Entre deux draps, d'obtenir quelques détails sur leurs personnages et de découvrir comment ça s'est passé en coulisses et sur le plateau, on s'est entretenu avec Virginie Ranger-Beauregard et Pier-Luc Funk

Karine Paradis

Pier-Luc et Virginie, vous incarnerez Antoine et Lydia dans Entre deux draps. Parlez-nous de vos personnages... 

[PL] « On est un jeune couple. Ils doivent être à leur première ou deuxième année de relation, j'imagine. »

[V] « Je crois que ça fait un an qu'ils sont en couple et ils viennent de déménager ensemble. » 

[PL] « Ils viennent d'emménager et c'est vraiment un yin et un yang entre Lydia et Antoine. Ils vont bien ensemble, mais ils ne se ressemblent pas tant que ça! Ils se complètent. Antoine, c'est vraiment un gars qui a sa job, qui aime ranger les affaires, qui aime que tout soit propre. Puis Lydia, c'est un peu la fofolle, qui a la vie un peu plus facile aussi. C'est une fille qui vient d'une famille riche. »

[V] « Moi quand je parle de Lydia, j'aime bien la comparer à Rachel dans Friends. Elle vient d'un milieu aisé, son père l'a beaucoup aidée... »

[PL] « C'est très Rachel et Ross de Friends! »

[V] « Oui, Rachel et Ross! Donc elle a eu de la facilité dans sa vie parce qu'elle vient d'une famille aisée et à un moment donné, elle est en bons termes avec sa famille et tout, mais elle a décidé de faire des choses que les vrais gens font! C'est-à-dire, faire le tour de l'Asie et aller à l'université dans un autre domaine que la médecine! Ça a comme déçu son père, un peu, mais elle suit sa vocation à elle. Et elle est avec Antoine, un gars qui ne 'fit' pas nécessairement avec le milieu familial bourgeois qu'elle a connu. Mais elle l'aime et elle est bien avec lui! »

[PL] « C'est un couple qui, à cause de leurs différences, se chicane beaucoup, nos sketches sont beaucoup Antoine et Lydia qui se chicanent, mais qui se chicanent sur des niaiseries, tu sais, sur des affaires qui ne sont pas vraiment graves, mais qui le deviennent comme ce sont deux personnes qui s'obstinent facilement, mais dans l'amour. »

[V] « Je pense que c'est très passionnel. Et je ne parle pas de la passion qu'il y a entre eux! Ce sont deux personnes qui sont passionnées qui tiennent à leurs opinions et à leurs points donc ils vont débattre quand ils ne s'entendent pas. Ça fait des chicanes, mais il a beaucoup d'amour. »

[PL] « Tout devient un débat! Par exemple 'Peux-tu aller me chercher un verre de lait?', l'autre dit 'Non vas-y toi' et ça devient un débat. »

[V] « C'est ça! C'est un bon exemple! Et elle, c'est une petite joueuse de tours, elle est du genre à se cacher et faire un saut à Antoine parce que ça la fait rire. Et lui, il est plus du genre à... faire une brassée de blanc. »

Entre deux draps/Noovo/Bell Média

Les comédiens qui jouent dans Entre deux draps jouent uniquement avec une personne de leur bulle, avec qui ils habitent dans la vraie vie. Comment s’est déroulé le tournage de votre côté?

[PL] « Ça s'est vraiment super bien passé! En effet, Virginie et moi on est ensemble dans la vraie vie, donc on est une bulle. Ça faisait en sorte qu'on ne croisait aucun autre comédien de la série. Nous, on a tourné toutes les scènes d'Antoine et Lydia, mais il y a d'autres couples qui partagent cette série avec nous! Et on ne les a jamais croisés! »

[V] « C'est ça qui est drôle! On a vu leur 'chambre', parce que les décors sont tous au même endroit, séparés dans le studio. Donc entre les scènes, par curiosité, on allait voir les chambres des autres. Mais on n'a croisé aucun autre acteur! On tournait vraiment une journée Antoine et Lydia, une autre avec J-P et Simon, et ainsi de suite! »

[PL] « Ça faisait en sorte qu'on avait vraiment des grosses journées! C'était des journées  remplies de 8 ou 9 sketches! On était là dès 6h le matin, on était dans toutes les scènes, jusqu'à 18h. Ça fait des grosses journées parce qu'il fallait consacrer toute la journée à une seule bulle. Mais ça s'est super bien passé et l'équipe est complètement hallucinante! Moi, j'ai accepté parce que je sentais que ce projet-là était tellement entre de bonnes mains. Mathieu Pepper, qui écrit les textes, est un de mes amis. François St-Amand, qui et le réalisateur, je trouve que c'est un gars talentueux. La première assistante à la réalisation, Maude Laurier, est aussi une amie. C'est un projet qui est tombé entre les mains de maîtres! C'est une gang que je connaissais déjà! »

[V] « Pier-Luc retrouvait beaucoup de gens alors que moi, c'était une équipe avec qui je n'avais jamais travaillé et ça a été instantané! C'était super le fun! On niaisait beaucoup, c'était très agréable! »

[PL] « En ce qui concerne le tournage, c'était compliqué un peu pour savoir si tout le monde jouait de la même façon. Quand tu fais des sketches, tu t'assures d'avoir une unité entre tous les duos. Mais là, chaque duo va avoir sa couleur parce qu'on n'a pas vu ce que les autres ont fait! »

[V] « On n'a pas pu se faire influencer, positivement ou négativement par les autres! (rires) »

Entre deux draps

Noovo

Vous devez tellement avoir hâte de voir le produit final afin de voir le mélange de tous les sketches! Quelle scène avez-vous eu le plus de plaisir à tourner et quel moment avez-vous le plus hâte de montrer au public? 

[V] « Le raisin, c'était drôle, hein? »

[PL] « Oui, le raisin c'était drôle! »

[V] « C'est une scène où Antoine et Lydia sont un peu saouls. Ils se font une petite soirée tous les deux, ils boivent de la bière chez eux, dans le lit, et ils déconnent un peu. Lydia lance des raisins à Antoine de loin et il essaie de les attraper directement avec sa bouche. Puis, il y en a un qui passe tout droit et Pier-Luc nous a livré une belle performance de gars qui s'étouffe pendant 100 ans. Pendant ce temps-là, mon personnage n'est pas bonne, ne sait pas quoi faire et elle ne va pas l'aider. Elle ne fait qu'être énervée et crier 'Meurs pas!' et 'Ah mon dieu c'est ma faute, je l'ai tué! Je l'ai tué!' Donc c'est bien chaotique, mais je pense que ça va être drôle! C'est très physique! »

[PL] « Un sketch que j'aime beaucoup, aussi, et qui représente bien le couple, c'est lorsqu'Antoine fait une brassée et plie du linge et que Lydia trouve une brassière. Elle lui demande à qui est cette brassière-là et ils se mettent à exploser en chicane... pour finalement se rendre compte que c'est la brassière de Lydia! Je pense que c'est vraiment ce genre de sketch qui représente bien les deux. C'est un détail qui explose en chicane. »

[V] « C'est aussi Lydia qui arrange ces affaires-là, pour mettre du fun et se divertir. Parce que le couple est encore jeune. Je pense qu'il y a encore du piquant dans leur couple et c'est vraiment juste pour rigoler. Elle, elle aime tendre des pièges et jouer des tours et arranger des affaires pour qu'ils se chicanent parce qu'ils trouvent ça drôle! »

Entre deux draps/Geneviève Savard-L'Herbier pour Noovo

Avez-vous aimé tourner ensemble? Était-ce votre premier projet professionnel tous les deux?

[V] « En fait, dans Pour toujours, plus un jour, je suis allée faire une journée de tournage où je jouais une ancienne camarade de classe qui avait intimidé le personnage de Pier-Luc. Donc on s'était donné la réplique à ce moment-là, mais c'était le temps d'une scène ou deux. »

[PL] « Dans Entre deux draps, on peut donc vraiment dire que c'est la première fois qu'on jouait ensemble! Ce qui est drôle, c'est que, s'il y a une carrière que je suis le plus attentivement au monde, c'est la carrière de Virginie! Parce qu'on est toujours ensemble donc on est tout le temps au courant de ce que l'autre fait, des scènes qu'elle a à tourner, Virginie m'aide à apprendre mes textes, etc.! Là, c'était drôle parce qu'on faisait quelque chose ensemble! C'était vraiment l'fun! »

[V] « Au lieu d'aider l'autre dans ses trucs, on avait un projet commun. C'était vraiment l'fun pour ça! C'était cool, aussi, parce que comme on habite ensemble, on pouvait répéter ensemble la veille, autant pour s'aider à apprendre nos textes, mais on se donnait aussi des conseils. On se disait 'Ah, moi je préfère comme tu l'as fait tantôt, je trouvais ça plus drôle'. C'est l'fun parce que lorsqu'on arrivait sur le plateau, on avait déjà une répétition dans le corps. Ça allait bien, on savait où la scène s'en allait. »

[PL] « Comme on partage aussi le même humour, on a les mêmes trucs qui nous font rire. »

[V] « On avait la même vision des scènes, aussi, on voulait que ça aille à la même place. C'était rassurant, on dirait, de la travailler ensemble avant de la jouer. »

Karine Paradis

Selon vous, est-ce qu'Entre deux draps est une série limitée, entière en une seule saison, ou elle laisse place à une suite?

[PL] « Ce sont des sketches, des situations comiques, avec des couples... Ce n'est pas fermé! Tant qu'il y a des idées de sketches drôles, il va toujours pouvoir y avoir un potentiel de suite pour Entre deux draps! C'est un peu comme le concept d'Un gars, une fille, ça peut continuer à tout jamais! Il y a quand même quelque chose de l'fun avec Entre deux draps, il y a des sketches qui tombent un peu plus dans une trame narrative et on a un punch de fin de saison, Virginie et moi... »

[V] « C'est ça, ce sont des sketches qui sont isolés, mais il y a quand même une trame dramatique qui se suit. Si elle tombait enceinte dans un épisode, elle serait enceinte dans l'épisode suivant. Il y a une suite logique, ce n'est pas seulement morcelé. Une saison deux est complètement possible! Autant avec d'autres couples, complètement, ou la suite pour ceux-ci. »

Pourquoi Entre deux draps est LA série à voir absolument cet hiver ? 

[V] « Parce que ça va être super bon! »

[PL] « Je pense que ça va être vraiment drôle! C'est une série qui va pouvoir divertir et je pense que c'est aussi une série où les gens vont pouvoir se reconnaître. Voir par où ils sont passés, où ils s'en vont, reconnaître leurs patterns. Et se dire 'C'est quand même drôle qu'on se soit chicanés pour une niaiserie comme ça, nous aussi'. Les gens seront divertis, se reconnaîtront et reconnaîtront leurs couples d'amis, leurs parents, etc.! C'est vraiment une série rassembleuse, qui met en lumière plusieurs générations. »

[V] « Il y a plusieurs types de couples, aussi. Ce n'est pas une forme classique de couple. Il y a un couple homosexuel, il y a un couple plus âgé, un couple qui a un enfant... C'est plusieurs histoires différentes qui font que ça pourra rejoindre beaucoup plus de monde! De façon technique, ça a été une année difficile pour tout le monde et dans notre milieu aussi. Il a fallu se réinventer. Je pense que dans les circonstances, ça sera une super bonne série qui a été faite dans une année pas facile et on a réussi à faire quelque chose comme si la COVID-19 n'avait pas existé et je trouve que c'est très intéressant de voir le tout de ce point de vue aussi! »

[PL] « Mais LA raison pour laquelle il faudra la regarder, c'est parce que ça va être f*cking drôle! (rires) »

Entre deux draps (autopromos déc 2020) from Bell Média RP on Vimeo.

En terminant, malgré le tournage restreint entre les bulles de comédiens, avez-vous ressenti les restrictions et mesures sanitaires mises en place en raison de la pandémie? 

[PL] « Oui, on l'a senti parce qu'on devait porter nos visières, nos masques et nos lunettes sur le plateau. C'était toujours obligatoire de maintenir deux mètres avec l'équipe de tournage. Pendant les scènes, cependant, on était parmi les chanceux qui pouvaient se coller et s'embrasser. Ce qu'actuellement, sur les autres plateaux, si ce n'est pas ton chum ou ta blonde, tu ne peux pas le faire. Nous, on a eu la chance de le faire. Sinon, c'était un plateau 'COVID-19' comme les autres donc oui, c'est une réalité différente de tourner pendant la crise. »

[V] « Normalement, quand il n'y a pas le virus qui court, entre les scènes, on est plus libres d'aller parler à qui l'on veut, aller où l'on veut. Là, dès que la scène est terminée, on met les masques et visières et on va se retirer plus loin. Il fallait s'isoler pendant que les techniciens replacent les lumières et tout pour la prochaine scène. Ça fait qu'on peut moins développer un esprit de gang comme une grande famille. Mais on a réussi à avoir du plaisir quand même! »

Ne manquez pas Entre deux draps avec Pier-Luc FunkVirginie Ranger-BeauregardKarine Gonthier HyndmanGuillaume GirardBénédicte DécaryFrançois PapineauMatthieu PepperFayolle Jean Jr.Antoine Pilon et Simon Pigeon le mercredi à 19h30 sur Noovo, dès le 13 janvier 2020! 

 

Vous aimerez aussi: