Hélène Bourgeois Leclerc se confie sur les difficultés d'être parent en confinement

Hélène Bourgeois Leclerc était de passage sur le plateau de Bonsoir, bonsoir! cette semaine. 

En confinement à la maison avec son conjoint et leurs deux enfants depuis un peu plus de deux mois, la populaire comédienne s'est confiée avec transparence sur les difficultés d'être parent pendant la crise. Depuis le début de la pandémie, un sentiment de culpabilité l'habite.

«La pandémie, le confinement, tout ce que ça crée, il y a tellement de belles choses, c'est tellement positif. Mais c’est comme une alternance de journées merveilleuses,  pas pire mettons, et des journées de marde (on peut dire les choses). Et ces journées-là, qui reviennent assez régulièrement quand on est confinés avec le chum et les enfants, que je salue, que j’aime, on est bien et avec qui on a tellement de beaux moments, mais quand on a des moments moins le fun, tout de suite je me sens coupable. [...] Ça me ramène à quelle place j'ai dans ma propre vie avec mes enfants. C'est en train d'être cette réponse-là qui est ma quête, ma quête c'est de trouver une réponse à ça. [...] Je cuisine beaucoup, je cuisine bien, mes enfants aiment beaucoup ça. Je les fais beaucoup rire. Je les aime beaucoup et ils le savent beaucoup. Mais toutes les affaires de bricolage, de maman parfaite, on fait des choses pour l'apprentissage et des activités stimulantes. Je n'ai pas ça en moi, ça me désole. Après ça je me sens coupable et je me sens comme une mauvaise mère. Des fois je pleure. Moi, tout ça me rend extrêmement émotive», a expliqué la vedette.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Bonsoir bonsoir ! (@bonsoirbonsoirrc) le


De nombreux parents se reconnaîtront sans aucun doute à travers son témoignage!

Hélène Bourgeois Leclerc a abordé avec émotion l'adoption de son fils à La vraie nature en février dernier. Pour en savoir plus sur le petit Oscar, âgé de 4 ans, c'est par ici!

 

Karine Paradis


Vous aimerez aussi