Hélène Florent en vedette dans une nouvelle série policière

Hélène Florent est en feu ces derniers temps! Après nous avoir annoncé qu'elle était l'une des têtes d'affiche de la série Conséquences, aux côtés de Paul Doucet, voilà qu'on apprend que la belle jouera dans une toute nouvelle mini-série policière: Eaux turbulentes!

Eh oui, les tournages de ce nouveau drame policier tourné à Sudbury viennent tout juste de débuter! Comprenant 4 épisodes de 60 minutes, cette série écrite par la franco-ontarienne Marie-Thé Morin et réalisée par Lyne Charlebois sera diffusée tout d’abord sur ICI ARTV à l’automne 2019, puis ultérieurement sur Ici Radio-Canada Télé.

Voici le synopsis de la série qui risque de nous faire passer par toute la gamme des émotions:

De retour dans sa ville natale de Queensbury à la suite d’une bavure policière ayant eu des conséquences dramatiques, l’enquêteuse Marianne Desbiens (Hélène Florent) doit résoudre un meurtre dès son arrivée. Une jeune autochtone a été retrouvée assassinée près de la rivière qui longe la petite ville minière. Pour Marianne, son retour à Queensbury en compagnie de son fils Billy (Jacob Whiteduck-Lavoie) réveille de vieilles blessures. En quête de rédemption, elle se jette à fond dans cette affaire qui bouleverse la communauté et sa propre famille.

On a très hâte, vous?
 

Hélène Florent

Karine Paradis
 

La distribution compte des comédiens autochtones, ontariens et québécois. En plus d’Hélène Florent (Marianne) et Jacob Whiteduck-Lavoie (Billy), mentionnons Gabriel Sabourin (l’enquêteur Carignan), Jean-Michel Le Gal (l’enquêteur Mike), Charles Bender (Joe Naveau, l’ex-conjoint de Marianne), Manon St-Jules (Caroline Finlay), Geneviève Langlois (Jeanne Leroux), Patrick Drolet (Samuel Thibault), Stef Paquette (Léo Boucher), Roch Castonguay (David Thibault), Stéphanie Aubertin (Amy Leblanc), Julia Lalonde (Chloé Morin), Michael Gordin Shore (Guy Turner), Dana Jeffrey (Sheila Turner), Mathieu Bourassa (Rick Laflèche) et Tara Nicodemo (Lina Robbins).

Le titre de la série a été inspiré par le nom de la rivière Mattagami, une rivière qui coule au Nord de l’Ontario qui signifie «eau turbulente» en langue crie (madaagami). Le titre fait donc référence à l’eau d’une rivière qui est souvent une voie de communication entre les communautés et dont les forts courants reflètent aussi les relations parfois troubles entre les êtres. La majorité des tournages d’Eaux turbulentes ont lieu à Sudbury ainsi que dans la région de Onaping, à mi-chemin entre Sudbury et Timmins.
 

À lire aussi: