Julie Le Breton dévoile LA scène la plus difficile qu'elle a dû tourner dans Épidémie

Épidémie est assurément l'un des grands succès de la dernière année! La série, tout comme ses acteurs, nous ont fait passer par toute la gamme des émotions!
 

Courtoisie TVA
 

Alors que la série vient tout juste de prendre fin cette semaine, Julie Le Breton nous dévoile LA scène la plus éprouvante qu'elle a dû tourner lors des derniers mois... Et disons-le, c'est bien loin de tout ce qu'on aurait pu imaginer!

Dans la série, le personnage de Julie (Anne-Marie Leclerc, infectiologue), doit se rendre dans un poulailler afin de comprendre pourquoi plusieurs éleveurs de poules (ainsi que leur entourage) ont été infectés par le virus! Cependant, il faut savoir que la comédienne a une peur bleue des oiseaux de toutes sortes... elle a donc éprouvé quelques sueurs froides lorsqu'il est venu le moment de prendre une poule dans ses mains pour les besoins de la scène!

«Ça ne paraissait pas trop, mais je déteste réellement les poules. En fait, tous les animaux qui volent dans un espace clos, ça me fait paniquer. C’est totalement niaiseux et irrationnel. J’avais réellement envie de pleurer, je paniquais complètement, je pensais que j’allais mourir!», a-t-elle confié au magazine 7 Jours.
 

Instagram Julie Le Breton

Instagram Julie Le Breton

Instagram Julie Le Breton

Instagram Julie Le Breton

Instagram Julie Le Breton


On y a vu que du feu... Julie s'en est sortie comme une pro!

En entrevue avec Showbizz.net cette semaine, Julie Le Breton confiait qu'elle ne dirait pas non à reprendre son rôle si jamais une suite de la série était envisagée!

«Vraiment! D'ailleurs, le réalisateur Yan Lanouette Turgeon est devenu un très grand ami, je retravaillerais avec lui n'importe quand!», dévoile-t-elle.

Elle ajoute: «S'il y a une suite, ça ne serait pas l'année prochaine, c'est certain. Parce que s'il y a une suite, les auteurs veulent prendre le temps d'écrire. S'ils ont à le faire, je pense qu'ils se dirigeraient vers un autre genre de crise sanitaire.»

Pssst! On apprenait plus tôt cette année que la belle Julie était de nouveau célibataire!
 

Vous aimerez aussi: