La météorologue Jocelyne Blouin est décédée

C'est avec tristesse que l'on apprend le décès de la météorologue Jocelyne Blouin, emportée par le cancer.

Véritable rayon de soleil à l'écran, Jocelyne s'est fait connaître du grand public en livrant les prévisions météorologiques au quotidien pendant plus de 30 ans au Téléjournal de Radio-Canada.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Celle qui est entrée pendant 33 ans dans les foyers des téléspectateurs de Radio-Canada en présentant les prévisions de la météo, Jocelyne Blouin, est décédée d'un cancer, à l'âge de 68 ans. Embauchée comme présentatrice météo par Radio-Canada en 1978, elle a pris sa retraite en 2011. Elle avait travaillé dans les bureaux montréalais d’Environnement Canada de 1976 à 1980. Lauréate de nombreux prix nationaux et internationaux, elle a notamment reçu le prix du meilleur reportage météo et environnement lors du Festival international de la météo en 1999, le Prix des scientifiques 2000 et le prix du meilleur reportage météo et environnement en 2002. Sur la deuxième photo, on la voit lors de son premier bulletin météo à Radio-Canada, le 5 septembre 1978. . 📷: Radio-Canada/Pascal Michaud, Jean-Pierre Karsenty . . . #meteorologie #météo #météorologue #rip #cancer #décès #radiocanada #archives #rcinfo #jocelyneblouin

Une publication partagée par Radio-Canada Information (@radiocanadainfo) le


Jocelyne s'est éteinte lundi après-midi d'un cancer, à l'âge de 68 ans.

Après avoir fait plus de 15 000 bulletins météo à Radio-Canada, Jocelyne Blouin a annoncé qu'elle prenait sa retraite en 2011:

«Je ne suis pas partie parce que je n’aimais pas ce que je faisais, parce que mes patrons n’étaient pas gentils, parce que je n’aimais pas mes collègues. Tout baignait, tout allait très, très bien. Je suis partie parce que je voulais une vie», avait-elle expliqué au micro de Catherine Perrin, au sujet de son départ à la retraite.

Jocelyne fut l'une des premières femmes météorologues en ondes à l'écran!

On transmet toutes nos condoléances à sa famille, ses amis et ses proches.
 

À lire aussi: