Poursuite en diffamation de Gilbert Rozon: Julie Snyder n'a pas l'intention de se rétracter!

Hier, Gilbert Rozon a intenté une poursuite en diffamation pour 450 000$ contre Julie Snyder et Pénélope McQuade.

À moins d’une semaine de son procès pour viol et attentat à la pudeur, Gilbert Rozon dénonce ce qu'il appelle «une attaque planifiée, orchestrée et mise en scène» lors de laquelle «les deux femmes s'en sont prises directement à lui» à la Semaine des 4 Julie.

Visée par cette poursuite, Julie Snyder n'a pas l'intention de se rétracter et maintient sa dénonciation contre le producteur déchu, qu'elle accuse de vouloir museler les victimes de violences sexuelles dans une entrevue accordée au Devoir.

«La loi du silence, c’est la loi qui protège le mieux les agresseurs. La briser est quelque chose de très difficile, mais j’ai l’intention d’aller jusqu’au bout!», confie-t-elle.

Sur Instagram, elle prend d'ailleurs la parole:

«Voici ma déclaration envoyée aux médias hier en soirée suite à la poursuite intentée par Gilbert Rozon:
 
J’ai dénoncé l’agression de Gilbert Rozon à la police en 2017. Les médias l’ont rapporté et Gilbert Rozon n’a pas considéré alors qu’il s’agissait d’une atteinte à sa réputation.
Tout à coup, à l’aube de son procès pour viol et attentat à la pudeur, Gilbert Rozon poursuit ses gestes d’agression en entamant une poursuite qui est aussi une forme d’intimidation.
S’il fallait expliquer pourquoi je me suis tue pendant des années, la meilleure preuve c’est cette poursuite qui vise justement à me faire taire.

J’ai eu peur de le confronter durant des années. Ma démarche fait partie de mon processus thérapeutique.»
 

Instagram Julie Snyder


Le fondateur de Juste pour rire a intenté une poursuite contre les animatrices, qui l'ont accusé à la télévision d'être un agresseur sexuel, revenant sur leur propre agression.

«Les propos énoncés par Julie Snyder et Pénélope McQuade sont calomnieux, vexatoires et gravement diffamatoires», peut-on lire dans la poursuite civile déposée par Gilbert Rozon ce jeudi au palais de justice de Montréal.

On se rappelle que lors de l'émission du 29 septembre, Julie Snyder a interviewé Pénélope McQuade sur son livre paru en 2018, Libérer la colère. C'est d'ailleurs ce livre qui a donné le courage à Julie Snyder de dénoncer son agresseur, Gilbert Rozon, qui l'avait agressée sexuellement alors qu'elle dormait il y a une vingtaine d’années, à Paris. Celui-ci clamait d'ailleurs haut et fort en entrevue: «Je n’ai jamais fait l’amour à quelqu’un si une personne a dit non». Découvrez le témoignage de Julie Snyder juste ici.
 

Vous aimerez aussi: