Sonia Benezra sur le racisme : «Il y a encore beaucoup de travail à faire»

Sonia Benezra était de passage sur le plateau de Bonsoir, bonsoir! cette semaine. 

La populaire animatrice a réagi au décès de l'Afro-Américain George Floyd, tué lors de son arrestation par la police à Minneapolis aux États-Unis. 

«Ce n'est pas la première fois qu'on voit ce genre de manifestations mais il y a quelque chose de très différent en ce moment. Il y a deux pandémies : il y a la COVID et il y a le racisme, une pandémie qu'on a jamais guérie. Et quand tu vois que les gens sortent partout sans avoir peur de la COVID, ça te dit où la priorité est pour eux. [...] Moi, je me rappelle d'une phrase que j'avais lue. Martin Luther King avait dit que les manifestations et les émeutes sont le langage d'un peuple qui n'est pas entendu. Et c'est très vrai, parce que ce qu'on a vu, c'est horrible. La mort de George Floyd, de cette façon, de le voir de A à Z huit minutes et demie, d'un homme qui a un genou sur un autre homme et qui est en train de le supplier en disant qu'il ne pouvait pas respirer. Imagine-toi... J'ai la chair de poule, parce qu'aujourd'hui j'ai beaucoup écouté les nouvelles», a-t-elle d'abord confié avec émotion.

En 35 ans de carrière sous les projecteurs, la vedette d'origine marocaine juive en a vécu des choses. Selon elle, il reste encore beaucoup de travail à faire pour enrayer le racisme systémique au Canada.

«Je suis la première d'une minorité visible qui a gagné des Metrostar, et entre autres Personnalité de l'année. [...] On mène les mêmes combats. C'est sûr qu'on a vu des progrès à certains niveaux, mais pas à tous les niveaux, Jean-Philippe. On ne peut pas se mentir. Tu sais, le racisme reste toujours le dernier des tabous, personne ne veut en parler, alors on change de sujet très vite. Mais on a tous des idées préconçues, on a tous des stéréotypes dans nos têtes. Il y a beaucoup de travail à faire. Dieu merci que les Noirs aux États-Unis et partout dans le monde, en tant que minorité visible, ont le téléphone cellulaire aujourd'hui. Ça devient leur défense. C'est innaceptable mais c'est la vérité. C'est triste», a-t-elle conclu.

Voyez un extrait de son dicsours poignant ci-dessous : 

 


Tout comme Sonia Benezra, plusieurs personnalités québécoises ont pris la parole sur ce sujet dans les derniers jours sur les réseaux sociaux. Découvrez les publications de Céline Dion, Marie-Mai, Véronique Cloutier et Isabelle Racicot ici.

Vous aimerez aussi :