Sophie Durocher défend Éric Salvail: il peut «se déplacer librement»

Sophie Durocher s'est prononcée au sujet d'Éric Salvail, aujourd'hui, et sur le fait qu'il soit sorti dans un bar karaoké cette semaine. 

Comme vous l'avez peut-être vu passer, l'animateur déchu est monté sur la scène d'un karaoké à Montréal afin de chanter avec une amie.

Bianca Longpré, alias Mère ordinaire, a filmé la scène en déclarant que c'était « dégueulasse ». Elle a aussi déclaré ceci dans une story Instagram : « Faut savoir que j'ai des amis victimes d'Éric Salvail. Ce gars-là a démoli des gens. » 

 

Suite à cela, Sophie Durocher a senti le besoin de répondre à Bianca Longpré.

Dans un billet intitulé Éric Salvail a-t-il le droit de faire la fête?, la chroniqueuse explique qu'il est toujours considéré comme un homme libre et qu'il devrait, selon elle, pouvoir sortir dans un endroit public s'il en a envie.

Voici un passage du texte de Sophie Durocher

« L’ancien animateur vedette est accusé d’agression sexuelle, de harcèlement criminel et de séquestration. Il subira son enquête préliminaire du 30 septembre au 2 octobre­­­.

À ce que je sache, aucune cour de justice n’a interdit à Éric Salvail de sortir de chez lui, de se déplacer librement. Aucun juge ne lui a interdit de fréquenter des endroits publics, d’avoir du fun. Et surtout, aucune loi au pays ne lui a interdit de nous casser les oreilles en chantant très faux une toune kétaine. »

On vous invite à lire le billet en entier sur le site du Journal de Montréal

 

Vous aimerez aussi: