Un ancien employé d'Éric Salvail dévoile des échanges troublants

Le procès d'Éric Salvail a monopolisé toute l'attention du Québec pendant la dernière semaine, accusé d’agression sexuelle, de séquestration et de harcèlement criminel.

Les audiences tenues au palais de justice de Montréal illustrent magistralement l'étendue des défis que les victimes d’agressions sexuelles rencontrent devant les tribunaux: Donald Duguay a été malmené par la défense toute la semaine et son bourreau, Éric Salvail, qui a tout nié en bloc, clamant ne pas se souvenir de la victime et qualifiant les allégations portées contre lui de «farfelues»!

Aujourd'hui, un ancien employé de l'animateur déchu amène un nouvel éclairage sur le sujet, dévoilant des échanges troublants entre son patron et lui. Sim Nadja, ancien collaborateur et scripteur à En Mode Salvail s'est confié via sa page Facebook:

«Je suis attentivement son procès.
Ces agissements-là, qui pour moi se voulaient friendly, n'étaient pas toujours reçus comme tel.

No shit.

*
Mise au point, également publiée dans les commentaires:

La seule mise au point que je ferai, pour vous mettre en contexte.
À noter que j’ai également écrit un texte sur le sujet en 2017.
Pourquoi cette publication maintenant?
J’ai suivi le procès d’Éric minute par minute sur Twitter.
Il ne se souvient pas avoir sorti son pénis en réunion.
C’est drôle ; moi, je m’en souviens.
Un meeting lors d’En mode Salvail où je l’ai regardé dans les yeux : «Non Éric, j’vais pas regarder ton pénis.»
Retour en arrière.
J’ai 20-21 ans, je suis convoqué à une rencontre où Salvail est présent. Il me touche la cuisse sous la table : « Non, Éric, tu fais pas ça avec moi. »
On m’avait prévenu que c’était le genre de truc qu’il faisait.
La rencontre se déroule tout de même bien ; on m’engage pour faire les réseaux sociaux d’En mode Salvail.
Je reçois ensuite son message déplacé ,« son genre de blague ».
Je suis dans l’autobus et je vois que Éric Salvail (un gros joueur de la télé et nouvellement mon patron) m’a écrit.
Déstabilisé par son message, je réponds par l’humour.
Salvail a ensuite été le gars pour qui j’ai écrit, mon agent et mon producteur.
Oui, il a été gentil avec moi et, oui, Il m’a donné ma première chance en télé.
Mais je crois que, comme plusieurs personnes l’ayant côtoyé, j’ai enduré des comportements déplacés, parce que c’était Éric Salvail et qu’il était en situation de pouvoir.
Me suis-je senti en danger? Jamais.
Est-ce que je suis la pointe de l’iceberg? Probablement si je me fie aux messages que j’ai reçus en privé.
Dans tous les cas, je crois qu’il faut parler de ses agissements.
Merci de rester respectueux.

PS: Pour les gens qui ne cessent de demander de voir le début de la conversation, la photo est quelque part dans les commentaires.», dévoile-t-il.

Voici le fameux début de la conversation, pour ceux qui disent que Sim aurait «provoqué» Éric Salvail!
 

Échanges troublants entre Sim Nadja et Éric Salvail

Facebook de Sim Nadja
 

En entrevue à QUB Radio, Stéphane E. Roy avait aussi témoigné de la tendance à Éric Salvail de se montrer les parties intimes un peu partout au travail... et ce, même s'il ne connaissait pas la personne!

«Moi, il m'est arrivé une histoire avec Éric Salvail. On est en montage de Sucré Salé. Moi je suis en montage dans une pièce, lui est en montage dans une autre pièce. Il est arrivé dans ma pièce pis je venais d'arriver des 400 coups de Télé-Québec, pis il a sorti sa queue et il l'a collée sur ma cuisse, okay... Il a dit: «C'est Stéphane E. Roy de Télé-Québec!!!» Pis moi je suis parti à rire parce que dans le domaine de l'humour, pis des Bizarroïdes et du mime, on faisait des niaiseries de même... donc, je suis partie à rire, même si je ne le connaissais pas. C'est quand toutes les autres histoires sont sorties que j'ai compris qu'il faisait ça sérieusement!»

Pensez-vous que Donald Duguay gagnera sa cause contre Éric Salvail?
 

Vous aimerez aussi: