Marc-André Grondin s'insurge contre Sophie Prégent

Ce matin, Sophie Prégent a réagi face aux comportements inappropriés du réalisateur Sylvain Archambault dénoncés dans La Presse dans une entrevue à l'émission de Paul Arcand au 98,5.

La présidente de l'Union des artistes a affirmé que même si elle a souvent travaillé avec le cinéaste, et qu'elle comprend que ses comportements peuvent être jugés déplacés, elle n'a jamais été témoin de gestes indécents de sa part. 

«Je suis habituée de travailler avec Sylvain. Quand je n'ai plus besoin de l'entendre, c'est mon volume à moi personnel que je ferme. Il n'a jamais été déplacé avec moi, Sylvain. J'ai entièrement confiance en Sylvain. Je peux comprendre que tout le monde a pas la relation que moi j'ai avec Sylvain.»

«Sur un plateau de tournage, je n'ai aucun problème de travailer avec Sylvain. Je sais qu'il y en a aussi d'autres qui sont à l'aise avec Sylvain.»

Les propos de Sophie Prégent n'ont pas fait l'unanimité. Marc-André Grondin ajoute sa voix à celle de Karine Vanasse, en adressant une lettre à la présidente de l'Union des artistes. 

«Je vous ai entendue ce matin sur les ondes du 98,5 à l'émission de Paul Arcand commenter les allégations d'inconduite du réalisateur Sylvain Archambault. Votre rôle en tant que présidente de l'UDA est de défendre vos membres. En acceptant de relater vos expéreinces personnelles avec Monsieur Archambault, vous vous êtes placée en grave situation de conflit d'intérêt et avez failli à votre rôle.

(...)

Vous vous êtes placée ce matin à la défense d'un réalisateur, au détriment de vos membres.

(...)

Je m'interroge ce matin sur votre capacité à distinguer vos expériences personnelles de votre devoir syndical et remet ainsi en doute votre capacité à remplir le rôle pour lequel vous avez été élue.
»

Vous pouvez lire le message complet de Marc-André Grondin ci-dessous : 
 

 

Certains membres de l'Union des artistes exigent même la démission de Sophie Prégent. 






Sophie Prégent n'a toujours pas réagi à cette affaire.