2018, une année bien farcie - L'environnement