Pierre Hébert veut faire pogner les nerfs à Éric Salvail